Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 10:52

Pour mieux comprendre les unités de la physique, revenons-en uniquement à la science de l'espace et du temps. Là où les masses graves et les charges électriques ne sont que des agencements topologiques de l'espace.

Regardons cette oeuvre d'origami, le gecko et la mouche... dont le descriptif véritable est "Gecko and fly on a wall" (de Herman van Goubergen) plié/interprété/réalisé par André Lanois, Tournai

Origami: le gecko et la mouche sont issus de la feuille.. sans découpe !

Ces 2 formes ne sont pas découpées de la feuille; chaque animal semble d'une masse différente, alors qu'il est uniquement "volumique" de par la feuille (la trame espace-temps) dont il n'est pas séparé. Chaque animal semble aussi électriquement identifié l'un de l'autre, comme le proton et l'électron d'un atome d'hydrogène; alors que, encore une fois, son identité est commune avec celle de l'autre, de par leur support commun (la trame espace-temps) ...

Ainsi, sans préciser trop vite de quoi est faite cette trame, nous pouvons conclure que les masses et les charges électriques sont aussi des volumes. C'est la règle dimensionnelle des 3 volumes .

Chapitre 1

Par analyse dimensionnelle, selon la règle des 3 volumes (voir ci-dessus), transformons les 60 ou 70 premières formules de la physique en les réduisant à leur plus simple expression. De cette manière, nous pourrons toujours passer d'une formule à une autre en passant par la physique espace-temps, exactement comme nous explorerions "le palais de la science" grâce à ses conduits d'aération.

Oublions les "pascals", les "volts", les "ampères", etc. Passons directement aux choses sérieuses:

Potentiel                     Formulat. neuve esp./ t.   Unité phys.habituel.    Formule/ Désign

 

Espace s'exprime         en  m   par définition           Mètre

Temps  s'exprime         en sec  par définition          Seconde

Constante de Rydberg en 1 / mètre   =  1, 097 373 156 850 8 (65)  x 107 m-1 ou en énergie...

Fréquence                    en 1 / sec                           Hertz

Vitesse                         en  m / sec 

Gradient de vitesse       en  1 / sec                          Seconde inverse

Nabla (opérateur)         en 1 / mètre                                                             Delta inversé

Rotationnel de vit.         en 1 / sec                           Seconde inverse           Oméga

Résistance hydrauliq.   en   1 / m.sec                      Vitesse / section

Conductance hydraul.  en m . sec                           Espace . Temps

Accélération                  en  m / sec2                        Mètre / sec²

g  Accél. gravitation.     en m /sec2                          Attr. grav. terrestre actuelle  (9,81 m/ sec² )

G Transitivité gravit.      en 1 / sec²                          Constante grav. universelle :  6,674  08 (31)   x 10-11   

Charge (Masse)            en m3                                              Kilogrammes

Volume                          en m3                                              Litre

Masse volumique          sans dimension                   Masse / vol               désigné par "rhô"

Débit hydraulique          en m3 / sec                          Vol / sec

Débit massique en m3 / sec                                       Kilogr / sec               désigné par M*

Pression                        en m2 / sec2                         Pascal

Force                             en m4 / sec2                                Newton

Energie                          en m5 / sec2                            Joule

Densité d'énergie           en m² /sec²                         Joule/ m3

Puissance                      en m5 / sec3                                 Watt

Action de Planck            en m5 / sec                         Joule.sec

Densité gravitation.        en m² / sec²                                                           désigné par "phi"

Conductivité hydrauliq.  en m / sec                           Darcy                         K = k. rho. g / êta

Perméab. hydraulique  en m2                                    Darcy                          désignée par k

Viscosité dynamique      en m2 / sec                          Pascal.sec                   désigné par "êta"

Viscosité  cinématique  en m2 / sec                          Stokes (cm2 /sec)       désigné par "nu"

Gradient hydraulique    en m4 / sec2                         Newton ou FP = grad Eh = vh .M* 

Paramètre de solubilité  en m / sec                           Paramètre  δ (delta) de Hildebrand, très ressemblant à la dimension de conductivité hydraulique, de Darcy.

Charge électrique        en m3                                    Coulomb

Intensité élec.               en m3/ sec                            Ampère ou Coul./ sec

Tension élec  V              en m2 / sec2                              Volt

Résistance élec.             en 1 / m.sec                        Ohm

Résistivité  élec.             en 1 / sec                             Ohm.mètre

Permittivité électr            en sec2                                Farad / mètre           désigné par "Epsil."

k Transitivité magnétiq.  en 1 / sec2                          Cste de Coulomb:  8,987 551 787 368 176 × 109

Conductance  élec.        en sec. m                             Siemens                  Inverse de résistance

Densité de courant         en m / sec                           Ampère / mètre²

Polarisation diélect.        en mètre                             Coulomb / mètre²

Conductivité élect.          en sec                                 Siemens / mètre      Inverse de résistivité

Capacité électrique        en m . sec²                           Farad 

Capacitance électr.        en 1 / m. sec                        Ohm                        = réactance

Flux électrique               en  m3 / sec2                         Volt . mètre

Mobilité électronique     sec / 10 000                         cm² / Volt /  sec                          

Champ élect. E              en  m / sec2                          Volt / mètre

Résistance linéique        en 1 / m2. sec                      Ohm / mètre

Inductance                      en 1 / m                              Henry

Inductance linéique        en  1 / m2                            Henry / mètre

Capacité linéique            en sec2                                Farad / mètre

Conductance linéique     en sec                                 Siemens / mètre

Inertie temporelle*            en sec3 / m                      découverte récente; unité: le delay T

Inertie du Cadre*              en sec3                              découverte récente; unité: le delay C

Densité d'inertie*              en sec3 / m3                      découverte récente; unité: le delay D

Charge magnétique       en m3                                   (inconnue)

Mass.magn.ampérienn. en m4 / sec                          Ampère / mètre        Remplac cha. magn.

Champ magnét. B          en  1 / sec                           Tesla                         Induction magnét.

Champ mag. H (ou phi) en m2 / sec                          Ampère / mètre        Flux excit. Mag. Appl

Inductance magnétiq.    en 1 / m                               Henry

Perméabilité magnet.       en 1 / m2                           Henry/ mètre            désigné par "Mu"

Viscosité magnétique      en 1 / sec                            (Siem. / m) . Tesla²      secteur MHD . La viscosité magn. doit être associée à une vitesse. C'est la force qui remonte en inverse de tout débit ( V. saumon de Schauberger).

Spin d'1 particule            en m5 / sec                         Joule.sec           Moment ang. intrinseque

h Constante de Planck    en m5 / sec               Joule.sec   Réson. nat. de spin:  6,626 070 15 × 10−34 

Mom. (dipol) magnét.     en m5 / sec                         Joule / Tesla

Moment quadratique      en m4                        

Mom. dipol. électrostat   en m4                                  Coulomb. mètre

Mom. dipol. gravitation.  en m4                                  Kilog. mètre

Moment cin. ou angul.   en m5 / sec                           Kilog. mèt2  / sec

Moment inertie               en  m5                                 Kilog. mèt2                Symbole: J

Moment de force            en m5 / sec2                        Newton. mètre

Couple                           en m5 / sec2                         Joule                       Mom.inert. x acc ang

Résonance cyclotron     en 2.pi / sec                                                        désigné par "oméga"

Rapport gyromagnét.    sans dimension                    Coulomb / kilogr      désigné par "gamma" 

Dens. flux onde radio     en m3 / sec2                        Jansky                     (en proven. Galaxie)

Flux induc.élec-magnét. en m2 / sec                          Weber

Induction électro-m./ m²  en 1 / sec                            Tesla

Densité rayo. lumineux   en m3 / sec 3                        Watt/ m²              dens. de puiss. surfaciq.

 

Densité de flux élect.      en mètre                              Coulomb/ m2         induction électrique

Raideur ressort              en m3 / sec²                                                     Force/ allong. désign: K 

Contrainte cisaillem.       en m² / sec²                                                     Force / aire

Ampl. son. (pres. acou)  en m2 / sec2                         Pascal                 Pression acoustique

Intensité acoustique        en m3 / sec3                        Watt / m2             Press x vit. de l'onde

Impédance acoustique  Z   en m / sec                         Kg. m-2. s-1   = rho. c = press. acou/ vit. onde

Puissance acoustique      en m5 / sec3                         Watt

Débit sonore (inconnu)   en m3 / sec   

Résis. acous. (inconnue) en 1 / m. sec

Charge sono. (inconnue)  en m3                              Phonon               charge pré-protonique

Transitivité  (inconnue)      en m                               Espace magn. ou racine perméabilité

Charge lumin. (inconnue)   en m3                            (Photon ?)
 

La liste est infinie et se complète au fur et à mesure du temps, les 5 dernières formules sont des spéculations; vous voulez transformez une formule ? Envoyez un mail à soliris@gmx.fr en donnant ses caractéristiques ou tout au moins en la nommant.

Note: la perméabilité effective est en esp², alors que la physique lui donne en 1 / esp²; cette dernière formule de la physique est une imperméabilité. Dans ce cas, l'espace magnétique ou transitivité est la racine de la vraie perméabilité en espace, cad en mètre.

Chapitre 2 

Règle des 3 volumes : les formes, les masses et les charges électriques sont toutes des volumes (en mètres3). La matière, sous toutes ses formes, consistances et charges, est une topologie de l'énergie fondamentale en 3 dimensions d'espace.

Voici quelques exemples d'application de la règle des 3 volumes:

Réécriture des forces de gravité et accélération

"Une accélération se calcule par unité d'espace / temps2; et la gravité terrestre (g) est aussi une accélération en e / t2 . C'était déjà connu, mais ce qui l'est moins, c'est la nature dimensionnelle de la constante universelle de gravitation: G.

Voici l'explication:

Si la "force de gravité" qui interagit entre un corps et la planète Terre, est égale à

 

 

 

alors, c'est bien connu, l'accélération elle-même devient

= mètre / sec²;

Il faut donc que le carré du Rayon soit en mètre², la masse en mètre3 , et G en 1/ sec² !

 

Réécriture de la charge électrique en unités espace-temps

Dans leurs formidables conclusions analytiques, des électriciens comme Faraday, Volta, Ampère ... ont défini comme ils pouvaient les "potentiels" qui traduisent les mouvements et influences de l'électromagnétisme, ainsi que les "charges" basiques des "particules" comme les électrons, les protons, etc.. Mais qu'est-ce qu'une charge ?..Curieusement, le Comité international des poids et mesures a d'abord défini un potentiel, l'ampère avant même celui de la charge: le coulomb: l'encadré qui suit est tiré de Wikipedia/cliquez ici

 

 

Relisez bien ce qui précède, parce qu'il vaut son pesant d'or: l'ampère est un courant mesuré par une force mécanique:  à partir de là, selon le principe d'équivalence...

...nous pouvons, exactement comme pour les masses, traduire l'ampèrage électrique en mètres3/ seconde, et le coulomb, s'il représente la charge véhiculée par l'ampérage, s'exprime en mètre!

Nous pouvons donc tirer la conclusion de ce premier chapitre: tout peut en revenir aux unités espace-temps, parce que la physique du magnétisme dérive des unités de charge électrique.

Autre exemple: transformation de la résistance hydraulique en unités espace-temps

A partir du moment où les masses et les charges ont repris leur place naturelle, on peut repositionner tout ce qu'on trouve en physique.

La résistance se calcule en ohms en électricité; mais ce que l'on sait moins, c'est qu'il s'agit curieusement de la même chose dans le domaine hydraulique.

Lorsqu'un fluide s'écoule à l'intérieur d'une canalisation, il subit une perte de pression qui se calcule de cette manière (voir image à droite): la diff. de pression est égale à 8 fois la viscosité (n) x le débit Q x la longueur du conduit L, le tout divisé par ("pi" x rayon4 du conduit). C'est la loi de Poiseuille.

Résistance hydraulique ou topol. : Résistance =  vitesse / section =  (mètre/ sec) / (mét²) = 1 / m. sec

La résistance topologique possède les mêmes unités (ohms, en 1/m.sec) qu'en électricité. 

Vérifions par un exemple: celui de la loi de Poiseuille pour le débit cardiaque..

...nous voyons sur cette image  que le débit cardiaque DC (débit du sang dans les artères) se calcule par DC = P / R  (pour P = Pression et R = résistance); l'analyse dimensionnelle nous prouve que cette formule est exacte:

Débit (en mètre3 / sec) =  Pression en ( mètre2 / sec2) / Résistance (en 1 / mètre.sec)  ! 

En électricité, on dira également que le débit de charges I (ampérage) est égal à la pression (voltage, tension) divisée par la résistance : I = Volt / résist.

Rétablissement de la vraie dimension de la perméabilité magnétique.. du vide

A l'heure actuelle, on calcule la "perméabilité magnétique d'un matériau" par le "rapport entre la norme de l'induction magnétique du champ B et celle du champ d'excitation magnétique H appliqué au matériau". 

C'est très joli, sauf qu'il s'agit là d'une imperméabilité ! Pour trouver la perméabilité magnétique réelle d'un matériau, il aurait fallu simplement inverser la définition: diviser la norme du champ H par celle du champ B. Car une perméabilité possède son unité dimensionnelle en mètres2 Et non pas l'inverse, en 1 / m², comme elle est encore présentée actuellement !

Je sais que ça n'empêchera personne de dormir, mais là où ça devient intéressant (car tout de même, une perméabilité magnétique n'est pas son contraire), c'est que quand on parle de la relation c² = 1 / μ0. ε0, on devrait avoir c² = μ0* /ε0* ...

Cette remarque est importante si l'on veut accéder au voyage intersidéral; car le vide de l'espace est tout simplement .. le vide dont on parle dans μ0 et ε0

*Note: c² est la vitesse de la lumière au carré, ε0 est la permittivité du vide et μ0 est la perméabilité du vide

La perméabilité s'évalue donc en m² et la permittivité en 1 / sec2

Chapitre 3 

Dès que les formules de la physique se retrouvent en "qualités croisées de l'espace et du temps", l'on s'aperçoit que l'on peut créer des "classes d'équivalence"; l'importance de ce nouveau filtrage apparaît très rapidement comme la réponse éventuelle à un fol espoir:  peut-on fusionner toutes les formules pour passer d'un bond, par exemple, du secteur électrique au secteur hydraulique, du secteur mécanique au secteur magnétique, etc..

Prenons des exemples.. :

La classe des tensions : en m² / sec² : c'est la dimension de la pression mécanique (résultat d'une force/ surface, autrefois en Pascals), de la tension électrique (dif. de potentiel, autrefois en volts), de la densité d'énergie (autrefois en Joules / mètre3), du potentiel gravitationnel (Phi), de la contrainte de cisaillement (Force/aire) et même de l'amplitude sonore (autrf.en Pascal), de l'accélér. hauteur de pente. sinus angle (g h, en én.pot. Mgh), etc

La classe de Planck : en m5 / sec : c'est la dimension du moment cinétique (ou angulaire, autrefois en Joule.sec) et du moment magnétique (en Joule/tesla).

La classe des viscosités : en m² / sec : c'est la dimension du champ H (d'excitation) magnétique (autr. en ampère / m), de la viscosité dynamique (autref. en Pascal.sec), de la viscosité cinématique (en Stokes: cm²/sec), du flux d'induction électromagnétique (autref. en Weber)..

La classe des résistances: en 1/ m .sec : c'est la dimension de la résistance électrique (autref. en Ohm), résist électromagnétique (champ élect / champ magnet), la résistance fluidique (ex: artérielle: pression / débit); sur une pente, la résistance au mouvement d'un vélo qui gravit est égale à g / [vit du vélo .hauteur unitaire (1m) .sinus angle de pente]

La classe des débits: en m3 / sec: c'est la dimension du débit hydraulique (volume/sec), de l'intensité ou courant électrique (débit de charges, en ampères). Toute tension ou pression, divisée par une résistance à un mouvement, donne un débit.

A partir de ce jour du 08 septembre 2018, entrent 3 nouveaux potentiels d'inertie.

*L'inertie T d'un objet (massif ou non) est la quantification de la totalité du temps qu'il a mis à "subir" une accélération, jusqu'à ce que celle-ci soit transformée en vitesse. 

                                       Inertie T = temps / accélération, en sec3 / mètre

*L'inertie C est l'inertie de Cadre ou inertie d'un objet (massif ou non) dans le référentiel statique; c'est la quantification du retard que l'objet a mis, à la fois dans le temps et dans l'espace, pour terminer son accélération dans ce Cadre ou ce référentiel.

                                       Inertie C = Temps. Espace / accélération, en sec3

*L'inertie D est la densité d'inertie d'un objet, nécessairement massif, ou la quantification du retard qu'a mis cet objet pour atteindre une vitesse stable, en fonction du temps et de l'espace utilisé, et à l'inverse de sa masse.

                                       Inertie D = Temps. Espace / Force, en sec3 / m

Pour les autorités de la physique, il vaut mieux encore considérer que la densité d'inertie est égale en T3 / masse ou T3 / M ou encore sec3 / kilogramme; seulement le Nouvel-Age considère que les masses peuvent se réduire à des volumes, moyennant un facteur de proportionnalité sans dimension.

 

 

A suivre, article en construction.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Merci pour toutes vos explications. Ce sont des notions qui ne sont pas toujours abordables... Mais là je comprends mieux !
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Jean-Louis Tiberghien
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Jean-Louis Tiberghien
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens