Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 21:43

Bonjour tout le monde, 

Il est de bon ton en physique de considérer la permittivité électrique du vide ε0., ainsi que la perméabilité magnétique du vide μ0 , comme des éléments séparés que l'on va rechercher pour compléter des formules. 

Ainsi, Bohr a calculé la charge "e" de l'électron, à partir de cette étrange formule, qui comprend la permittivité ε0: 

 



Elle est stupéfiante, car la question qu'il faut se poser est la suivante: pourquoi Bohr a-t-il besoin de passer par le carré d'une charge réduite "e²"..pour obtenir la charge réduite "e" elle-même ?
C'est pourtant simple: parce qu'en utilisant cette fameuse "permittivité du vide", le physicien respecte le fait qu'une "charge réduite" est en fait .. un débit. 
Ce qui amène automatiquement à penser que la charge "normale" q n'existe JAMAIS sans la racine de la permittivité ! Les charges électriques ont une section d'entrée et une section de sortie d'une certaine sorte d'énergie (inconnue).
 

Note pour le lecteur: pour arriver à cette conclusion (facilement), il faut adopter les règles de la nouvelle analyse dimensionnelle (cliquez ici).

1 La permittivité ε , malgré sa formule alambiquée, n'est rien d'autre qu'une pulsation carrée en secondes²; n'oublions pas qu'ici elle se trouve au dénominateur, en secondes² inverses.

2 La charge électrique q est une forme de concentration d'espace en 3 D: sa valeur dimensionnelle est en mètres3.

3.La charge réduite e est un débit en mètres3 / sec

4. La racine de la permittivité est du temps en seconde

Ci-dessus: orbitale de l'électron dans l'atome d'hydrogène, avec ses positions "statistiques".

Ce n'est pas tout: l'interaction gravitationnelle étant parfaitement semblable à l'interaction électrostatique , la constante g (versus ε0) joue elle aussi le rôle de pulsation², et donc qualifie toute masse issue de la formule de l'interaction gravitationnelle comme étant en fait un débit.

Est-ce que les choses en sont pas plus claires de cette manière ? Si ce n'est pas le cas, c'est que le lecteur ne s'est pas familiarisé avec la nouvelle façon d'aborder la physique, et aussi parce qu'il ignore encore la nature du débit de charge électrostatique (et gravifique) 
Les conséquences sur la nature de l'énergie Ec et Ep  des charges électrostatiques sont elles aussi à envisager..  
A suivre


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Louis Tiberghien
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Jean-Louis Tiberghien
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens