Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 13:59

https://www.youtube.com/watch?v=H7pcm5vICdU

Dampers internes fabriqués par la NASA.. Je pensais en voyant cette tour du Tokyo Skytree à une technologie beaucoup plus évoluée.. Mais il reste que cette tour de 635 mètres est remarquable, et basée sur le style des pagodes à colonne vertébrale (shinbashira).

image d'un schéma de pagode en quinconce


Les pagodes à shinbashira (pilier central) ont un secret différent de celui que les modèles occidentaux imaginent. Qui peut me prouver que la simulation ci-contre est la bonne ? Moi, j'ai pensé d'emblée à toute autre chose. Quand ton pied achope sur un caillou.. est-ce que ta colonne vertébrale se met les vertèbres en quinconce ?

vidéo de five storey pagodas


Sans rien connaître de ce qu'il faut savoir sur les pagodes.. Sont-elles reliées au sol par leur périphérie ou par leur shnbashira ? ..Parce que notre colonne vertébrale à nous n'est pas reliée au sol !
Remarquez que dans cette vidéo très bien faite, les secrets des pagodes ont été effacés de l'enregistrement (à la 6 ième minute et 30 seconde).. Que cherche t on encore à nous cacher ?

La NASA doit fabriquer des secoueurs sismiques ou, de préférence soniques, à vibrations concentriques qui remontent un building de façon longitudinale de bas en haut, pour structurer une onde stationnaire.. Mais faire confiance à d'hypothétiques essais ne fera pas avancer les choses. Il me faut analyser beaucoup plus clairement les effets de mire entre le haut et le bas d'un bâtiment pour mieux appliquer cette loi de polarité quantique : "En réponse à une intrusion, un système blessé effectue en urgence, avec la source de cette intrusion, un échange pour adapter et conserver son propre potentiel de puissance."
Pour mieux comprendre les effets de mire, ici à droite et à gauche, voici la photo d'un bâtiment mobile (sous-marin) qu'on appelle vaisseau, car ce qui est mobile rencontre les mêmes difficultés vibratoires venues de l'intérieur ou de l'extérieur.. Même une torpille ne fait de dégâts que par vibrations.

Pour en revenir aux pagodes, les sorins sont intéressants: ces "décorations" placées sur leur toit, qui sont fractalement elles-mêmes des pagodes, sont décrites comme ceci:

WIKIPEDIA... : "Le sōrin est supporté par une longue flèche — souvent obtenue par la réunion de deux ou même trois flèches plus petites — qui descend vers la base de l’édifice. Même si on croit souvent que le pilier au cœur d'une pagode japonaise (ndlr: le shinbashira) est un dispositif pour le renforcer contre les séismes, son seul but est de soutenir le long et lourd sōrin de bronze. Dans de nombreux cas, la flèche centrale n'atteint pas le sol mais trouve sa base quelque part au-dessus du sol au sein de la pagode où elle est soutenue par une poutre ou d'autres moyens. À Nikkō Tōshō-gū (1818), par exemple, elle est suspendue par des chaînes du troisième étage. De sa base sort un long tenon qui, en pénétrant une mortaise dans une base en pierre (心礎, shinso?), l'empêche d'osciller."....

WIKIPEDIA nous fait la démonstration que le sorin est un élément antisismique fractal, même si cette encyclopédie ajoute avec le blabla habituel des scientistes: "Cette structure a été adoptée non pas comme une mesure contre les tremblements de terre, mais parce que, avec le vieillissement, le bois de la pagode, dont le grain est le plus souvent horizontal..." Fantastiques, ces gouttes d'eau en haut du sorin..

Voici schématiquement dessinée (excusez le mauvais dessinateur) ci-dessus une onde stationnaire telle qu'elle doit exister à l'intérieur d'une construction pour ne pas subir d'effets sismiques en aucune manière. Nous allons voir comment cela est possible à partir d'un procédé mécanique.. rudimentaire, certes, mais qui peut expliquer ce qui se passe, notamment au niveau de ce que le pilier shinbarashi est censé représenter. Ce dessin de droite montre une sorte de baguette découpée en 2 parts longitudinales; cettte baguette représente le bâtiment. Le fait qu'elle soit séparée indique qu'à l'intérieur de ce bâtiment montent anarchiquement des ondes sismiques "à droite ou à gauche".

Peu importe le côté du bâtiment qui reçoit l'onde: si au milieu de cet édifice se trouve un répartiteur à crémaillères qui relie à chaque palier les 2 côtés, le bâtiment n'aura pas le temps de souffrir d'une onde à gauche ou à droite. Cette fonction de répartition ne dé-sert que les mouvements de torsion latéraux, mais nous avons une première élément anti sismique sous la main.

Sorin de pagode

Pour cela, il faut évidemment que le distributeur (shinbashira) ne soit pas fixé sur la struture statique du bâtiment; or dans les vraies pagodes japonaises, comme on peut le lire dans Wikipédia, le shinbashira non seulement n'est pas enfoncé dans le sol, mais il est quelques fois soutenu par des chaînes accrochées au bâtiment, ce qui fait toute la différence.

La notion de répartiteur est cruciale, parce que, si jusqu'ici nous avons vu que la polarité peut et doit équilibrer une intrusion d'énergie à chaque étage d'un système, ce qui nous est absolument nécessaire est de détecter l'interface qui permet de mobiliser l'intrusion et la compensation.

ostensoir chrétien

L'étude des pagodes avec leur shinbashira, surmonté de leur sorin.. touche à sa fin. Il y a encore beaucoup à en dire. Mais ce qui nous intéresse est l'onde stationnaire qui permet d'entrer dans la quatrième dimension vibratoire, qui repousse en même temps toute vibration extérieure. Et ce n'est pas encore gagné. Remarquons encore cette sorte d'ostensoir sur les sorin, qui montre l'illumination du Bouddha (émanation brusque de lumière autour d'un répartiteur humain de plein exercice), comme certains ostensoirs chrétiens: les Japonais ont presque réussi à se créer des bâtiments éternels.

Nous allons devoir réexaminer d'une façon différente les effets de mire à l'intérieur d'un bâtiment, qui permetttent d'obtenir une totale indépendance énergétique et sécuritaire par rapport au monde qui nous entoure.

De très grands habitants de l'Ancien Monde (Neptune) m'ont montré cette nuit en rêve une particularité d'objets - dont j'ai déjà traité dans un autre article - que l'on appelle des "gongs".

Leur présence me terrifiait et la raison de leur insistance m'échappait.

Ce n'est que plus tard qu'un élément indispensable à la compréhension de la loi de polarité m'est apparu, qui n'est pas sans rapport avec les sorins à shinbashira.

Lorsque l'on se réprésente des gongs, tels qu'ils sont utilisés en Asie dans la religion bouddhiste,

Cloche de Chion-in, Kyoto

l'on voit parfois un moine frapper un gong ou une cloche, attaché à une barre en bois, avec une sorte de poutre elle-même attachée à un autre point élevé.

Mais quelque chose n'a pas été comprise par les Japonais. Eux qui ont érigé cette grande et remarquable cloche sous la pagode que je vous montre aussi ci-dessous, sur cette ancienne

Temple -pagode de Chion-In, Kyoto

carte postale..

Une pagode où l'on retrouve aussi la représentation réduite d'un sorin, à l'extérieur.

 

 

 

 

Ce qui n'a pas été compris, se retrouve pourtant en partie dans cette autre oeuvre (image de droite) plus moderne, située à Lod en Israël, et baptisée "World peace bell".

Nous voyons clairement que la poutre et la cloche sont attachées au même support !! 

C'est là que se trouve le secret des secrets.

Les habitants de l'Ancien Monde ont montré que, pour que les vibrations qui animent une cloche - ou les séismes qui agitent un Temple - soient annulés, il faut -et c'est évident- que ces vibrations se rejoignent à un seul sommet, grâce à une "élévation" des vibrations qui frappent, en même temps que leurs réponses dans la structure.

Vous voyez, nous nous rapprochons de notre but: se servir d'un contexte dangereux ou chaotique pour qu'un bâtiment puisse s'élever plus haut que les vibrations chaotiques de son contexte dans la 3ième dimension. La connexion doit se faire "à l'étage", comme dans le dessin du sorin et de la goutte de lait.

bell donated to Adam Campus
Raanan Kulka and Ven. Sangye Khadro

Ce qui m'a été donné d'entendre dans ce rêve curieux était précisément la cloche sonnant une seule fois, mais à intervalles réguliers.

 

 

A suivre, article en construction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Louis Tiberghien
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Jean-Louis Tiberghien
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens