Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 16:43

Bonjour,

Imaginons que la Belgique se fabrique un engin spatial et interdimensionnel de ce type: à son retour de la quatrième dimension dans l'atmosphère terrestre, le commandant de ce navire a besoin de connaître l'accélération concommittante à sa présence soudaine et à sa vitesse de rentrée, principalement.

Etudions le Navier-Stokes, qui est l'accélération dont on parle.

Prérequis élémentaires:

P est la pression frontale égale à la vitesse² /2 due à sa vitesse de rentrée.
a est l'accélération qui va s'appeller: Navier-Stokes ou NS
Q(r) est le débit de remplacement, calqué sur le débit Q de Poiseuille
pI est le nombre pi
êta est la viscosité dynamique
S est une section, la section S va devenir ici toute autre chose, car on est pas à l'inérieur d'une canalisation, mais dans l'air et ses turbulences.
S² est le carré d'une section, donc égale à (pi²r4) au départ de la logique de navigation d'un vaisseau ordinaire.

Et aussi

Une pression (en pascals) est soit d'origine gravifique en g. hauteur (sur la planète Terre), soit une vitesse "carrée"/ 2, donc v²/2
Dans Poiseuille, la pression est plutôt une différence de pression; il s'agit donc de P = a. L, dans un tuyau ou dans un fleuve d'une "accélération portée sur toute la Longueur L" de ce conduit; or Navier-Stokes est une accélération. Donc je dois extraire N.S de (Press = NS . L)

Au départ donc, le débit de Poiseuille est Q = (Pi. r4 . Press) / (8."êta".L) .
Logiquement Q = (pi. r4NS . L) / (8 "êta" L), donc les deux longueurs s'annulent.

Il reste Q = (pi. r4 . NS) / (8 "êta") . Nous avons dit plus haut que pi.r4 = S²/pi

Résultat: le Navier-Stokes d'un débit de Poiseuille est : NS = (8 "êta" pi . Q) / S²


 

En fait, on pourrrait se demander, dans le cas où l'on parle d'un flux tourbillonnaire en plein air, comme le déplacement d'air d'un avion, à quoi correspond S². En fait, l'intérêt est de considérer l'avion comme "transparent" au flux d'air, complètement non-résistant. Dans ce cas, la section S représenterait le front de vent qui remplacerait l'avion à sa vitesse donnée.

Cette façon de travailler est curieuse, mais elle correspond au principe d'Archimède pour les engins statiques.. : un avion déplace un flux d'air identique à son volume et proportionnellement à sa vitesse.

Donc le débit Q(r) de "l'air remué" est la multiplication du front de vent ((=longueur de l'avion x le temps (de la longueur parcourue) x la vitesse)), remultiplié par la vitesse, une seconde fois, pour obtenir le débit de son propre remplacement. Qu'est-ce que le temps-longueur ? C'est le temps que mettrait l'air, à la vitesse de l'avion, pour remplir chaque endroit de la longueur de sa structure, sans obstacle. 

                                     Q(r)  =  Front de vent  x  vitesse

                                     Front de vent = S = L x T(L) x v

                                     S²     =  L²  x  T²(L)  x  v²                             

Donc S², au final dans la formule de Navier-Stokes, est facilement identifiable. Mais Navier-Stokes ne serait pas aussi étrange, sans cet élément important: l'influence de la forme du navire (voyez ci-dessus comme le croiseur spatial est différent de l'avion traditionnel). Pour cela, un coefficient sans dimension est à l'étude, qui va bien sûr se joindre à la formule du front de vent ci-dessus, ainsi d'ailleurs que le coefficient volumique d'expansion. Le coefficient volumique d'expansion est, pour une même forme de vaisseau, la quantité de volume (modèle réduit par l'antigravité, puis agrandissement naturel) en présence.

Arrakis existe vraiment, c'est la neuvième planète du système.

Note: des essais antigravitationnels méritent d'être faits prochainement.

A bientôt. Quand le code galactique établi à l'époque de l'Atlantide, garantissant notre protection, sera obsolète à cause de notre propre avancée dans l'exploration des autres planètes, nous ne serons plus à l'abri des explorateurs de ces mêmes planètes.

L'arche d'alliance a été lancée à l'époque de l'Atlantide (pas seulement une seule arche) dans l'espace pour appeller à l'aide face à une invasion probable des Extra-terrestres.

L'Arche est revenue sur Terre à l'époque de Moïse

Celle qui est revenue sur la Terre à l'époque de Moïse a été décorée de 2 chérubins dont les ailes se regardent. La signification de cet aspect frontal des chérubins est très claire: il s'agit d'un appareil à antigravité, obtenue par résonnance de mires. L'un des 2 anges représentent le passé et l'autre le futur.. : quand les 2 se font face et se touchent, c'est la 4 ième dimension du temps qui surgit dans notre 3 ième dimension. 

Mais vous raconter ce qui se passe à ce moment-là n'est pas dans mon intérêt pour l'instant.

Probablement que ces anges peuvent tourner sur eux-mêmes, si l'on veut ouvrir l'Arche; il a été demandé qu'elle soit restaurée.

Le temps d'Enola Gay est revenu   https://www.youtube.com/watch?v=d5XJ2GiR6Bo

Navier-Stokes originel; la version anglaise est intéressante

Mais qu'est-ce qu'une "accélération" de rentrée ? Au moment où un vaisseau sort de l'hyperespace de valeur sec4, il se confronte brusquement aux fluides atmosphériques ou, à la limite, à l'éther s'il se trouve dans l'espace interplanétaire.

Il reste de Navier-Stokes: f = 2 nabla de pression

masse, ou "body force", en anglais) ne peut s'exercer que si son "double" s'exerce en même temps, selon la loi de Newton (la 3 ième, je crois). Cela se manifeste au niveau des pressions dans un courant liquide par une tension double sur tout le parcours (nabla signifie "sur tout le parcours" ou "à chaque endroit du parcours").

Cela confirme ce que nous savons sur la résonance de mires, à savoir une résonance entre l'avenir et le passé, de où provient et où s'en va un liquide.

Mais l'équivalent entre la body force et la double accélération dans le différentiel de pression n'a pas encore révélé tous ses secrets.

Admettons que l'énergie totale d'un fluide dans un tuyau ou dans un ouragan soit la formule classique E = 1/2 M.v² .. ; la relation qui existe entre E et la body force ( qui vaut  f = 2 nabla P ) est de E/ f = 4 esp, ce qui nous ramène bien au débit de Poiseuille où nous trouvons des r4.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Louis Tiberghien
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Jean-Louis Tiberghien
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Jean-Louis, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens