Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 22:40

 

  

   

Le centre de cohésion, à l'intérieur d'un système tenségritif  (système tenségritif: système"architectural" qui tire un juste équilibre entre la répartition des forces de traction et l'empilement de ses masses) n'est rien d'autre que le lieu central des rencontres ou extensions des forces de traction à l'intérieur de ce système.

 

 

 


forces-de-cohesion.jpg



Ci-dessus: " topologie de fils et cloutage", sorte de "métier à tisser" sur planche en bois, qui était très en vogue dans les années 1960

 

Nous  illustrons par cette planche noire, ces fils et ces clous que le poids des fils et des clous n'a aucune importance par rapport à la structure architecturale qu'ils forment ensemble.

 

Il en est de même pour l'entièreté des "corps célestes" : dans notre environnement spatial,  les forces de cohésion du Soleil, et les forces galactiques qui le relie à d'autres systèmes, ainsi que les forces de traction qui relient les planètes à leur astre central, et même les extensions de traction à l'intérieur de ces planètes, sont à considérer en priorité avant même de pouvoir évaluer ce qui préoccupe trop les physiciens: le poids et la densité de Mars, Venus, Jupiter...

 

 

 

 

 

 

 

PARLONS D ABORD DE THEORIE COSMOLOGIQUE... PARALLELLE

 

Elles ont été émises par les physiciens de l'avant-garde du troisième millénaire,. L'une de ces théories dit ceci:

 

"""" Lorsque vous saupoudrez des particules sur une plaque en vibration, vous pouvez recréer les orbites planétaires du système solaire. Lorsque les ondes vibratoires qui s'échappent du centre de la plaque vers la périphérie rencontrent celles venant de direction opposée, il se forme une onde, au moment de la collision, que l'on pourrait dire: montée comme une épingle. Cela force les particules à s'accumuler et à créer des cercles concentriques. Ces cercles sont alors également espacés si des fréquences simples sont en action; toutefois, si, comme dans le système solaire, un spectre de fréquences est impliqué, les cercles seront inégalement espacés, en accord avec les pressions vibratoires.....

 

double-soleil--Systeme-solaire-Hyperdimensionnel-en-reson.jpg

 

  Ci-dessus: système solaire hyperdimensionnel en résonance (Hoagland). Les cercles concentriques ne sont pas écartés à la manière de l'écart des orbites planétaires, mais il montre à peu près ici comment les planètes "empruntent" leur route...

 

 ......Placez un objet sur ces cercles en vibration et il commencera à tourner autour du centre de la plaque, porté par le flux énergétique causé par les interactions vibratoires. Des objets plus lourds, placés n'importe où sur la plaque, seront attirés de ces cercles concentriques et formeront d'eux-mêmes des modèles ondulatoires autour d'eux qui attireront des objets dont la masse est plus légère que la leur. (ndlr : voici une intéressante explication de la gravitation!)

Dans notre système solaire, les ondes les plus puissantes sont émises à partir du centre, par le Soleil, puisque la masse même du Soleil représente 99% de la masse de matière du système solaire.

Ces ondes en provenance du Soleil ineragissent avec avec d'autres ondes cosmiques, formant ainsi une série d'ondes montées comme une épingle qui, en retour, forment des cercles concentriques ou champs vibratoires tournant autour du Soleil.

Les planètes sont les corps célestes les plus lourds. Elles sont donc captées par ces cercles et, par conséquent, tournent autour du Soleil. (ndlr: voici une intéressante explication du "motus", la cause du mouvement orbital planétaire)

Les planètes créent aussi, autour d'elles, des cercles ondulatoires de moindre amplitude qui attirent des corps plus légers qui s'attachent alors à leur orbite. La Lune orbitant autour de la Terre en est un exemple.

Ces  cercles d'ondes montées comme une épingle existent autour du Soleil de par la réalité intrinsèque des pressions vibratoires et elles n'ont pas besoin des planètes pour exister.

 

De toute façon elles existent et un corps planétaire se verrouille simplement sur elles; si une planète est éjectée de son orbite, elle ira éventuellement se verrouiller sur une autre onde, lorsque sa vélocité se réduira suffisamment pour lui permettre d'être capturée.                                   """"  Extrait de "Le grand secret, les Martiens ont-ils atterri ?"

 

 

 

 

 

 

 

Cette théorie est intéressante et la "résonnance" sonore dans l'Espace, -  où les sons, selon les physiciens, ne peuvent se propager, faute de support de propagation  -  , n'est pas interdite.

Si l'on admet que l'éther existe bel et bien, cette sorte de substance universelle sous pression dans laquelle tous les astres évolueraient, alors il est possible qu'une forme de sons peut imprimer un "écho" constructif et permanent que l'on appelle résonnance.

 

Reprenons:  pour qu'il y aît propagation longitudinale, vélocité constante de l'onde et répercussion aux "alentours", nous avons besoin d'une pression de fonds cosmologique constante.

Ces trois éléments constituent le domaine de définition de la création d'un son.

 

 double centre du système solaire

 

Ci-dessus, ce crop circle nous indique astucieusement la présence au milieu de cette structure sonore, non pas un seul centre, mais au moins deux...et peut-être même un troisième.

 

 La supériorité de cette image sur la précedente réside dans le fait que les crêtes et les creux de ces vagues sonores se propagent et surtout naissent à partir de 2 pôles opposés, extrêmement rapprochés. Il ne s'agit donc pas ci-dessus d'une résonnance entre 2 sons dont l'un viendrait du centre du Soleil, et qui se répercuterait sur une onde sonore venant du grand cosmos.

L'idée n'est pas de nier l'existence d'ondes sonores cosmiques, mais il est très vraisemblable que le Master Plan divin a prévu que le Soleil arrange lui-même ses...petites affaires !

 

 

 

 

 

  à suivre

 

 

 

 

 

 

 

Rappel/ Ci-dessous la séquence fractale des soleils-cliquez ici

Mechanics of the chords fractal order of succession also


Voyez sur cette image le plus petit soleil "jaune-orange": il s'agit donc d'un astre invisible, -son nom provisoire: Bolon, situé aux environs d'Alhena- invisible donc aux téléscopes optiques (qui ne scrutent que l'espace, et pas encore le temps). Cet astre - un trou noir, pour les physiciens- est immense, et sur son plan orbital équatorial TOURNE notre soleil (petit point rouge).

Donc l'axe des pôles magnétiques Nord et Sud du  Soleil devrait "capturer" une corde venant de Alhena et regarder vers elle; au lieu de cela, il regarde plus ou moins en direction de Zéphyr, vers un autre soleil invisible beaucoup plus grand - aux environs de Polaris.


A la vérité, il conviendrait d'abord de se faire une idée plus exacte de la structure, cad tout simplement la forme, du Soleil.

Perceptuellement, nous le voyons comme une sphère  -après avoir caché son intense activité par un ou des filtres, bien sûr. Mais il est beaucoup plus probable que cet astre soit


1 Une sphère de Dyson

2 Situé ailleurs qu'à l'endroit où on l'observe.

3 dimensionné en 4D et non en 3D

 

1   Le Soleil est une sphère de Dyson


        

sphere-de-Dyson---C-est-une-sphere-de-matiere--artificie.gif          


















.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe beaucoup de "sphères de Dyson", inventées par l'auteur du même nom.

En fait, il s'agit au départ de structures placées autour d'un système solaire ou d'une étoile pour en capter toute l'énergie. Par extension, l'on s'est aperçu que ces structures possèdent des "qualités sphériques" sans en être vraiment.

Pourquoi le Soleil serait-il une sphère de Dyson ? Voici ce que l'on observe de notre astre du jour dans l'infrarouge lointain

 

 

soleil-animation-apparent-debut-d-expulsion-de-plasma-astr.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Animation de début d'expulsion du plasma sur le Soleil  (anim astrosurf).

Ici, le Soleil ressemble encore à une sphère, mais il commence à se "tordre", à présenter des creux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

terre-creuse-sphere-de-Dyson-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre sphère théorique de Dyson, dans le genre " Donut "...qui nous amène à l'image ci-dessous.

 

 

 

 

 

soleil plasmoide tore equatorial de plasma vu de l'un de

 

Soleil : plasmoïde; tore équatorial de plasma à gauche sur la tranche, et à droite vu de l'un de ses pôles.

 

 

A suivre

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Feyd Harkonnen
  • Le blog de Feyd Harkonnen
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Feyd Harkonnen
  • Soliris, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Soliris, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens