Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:23

 

Voir plus bas, la relation des derviches-tourneurs avec la loi de polarité...
 


  Cet article s'intéresse à la mise en valeur -et à une tentative d'interprétation mathématique- de la loi la plus mystérieuse qu'il aît été donné à tout être vivant de découvrir: la loi de polarité.

 

 

 

Il faut nous souvenir de cette connaissance que la loi de polarité se manifeste d'abord souvent en présence de 2 tourbillons corollaires, dont l'un est quelquefois caché...
Viktor Schauberger et Wilhelm Reich ont fait référence à leurs mouvements structurés.
 
Il esxiste beaucoup de manifestations de la même loi. Nous allons les référencer ici.
 
Mais parlons des structures tourbillonaires, avant de tenter d'énoncer la loi de polarité. Wilhelm Reich et Viktor Schauberger ont tous les deux pressenti que les vortex ont une influence considérable sur les évènements de notre existence.
 
1. LES EVENEMENTS CLIMATIQUES
 
 
Ci-dessous; en étudiant les "trous dans la couche d'ozone", un scientifique belge appelé Lekien a commencé à modéliser les mouvements tourbillonaires doubles sur l'arctique (pôle Nord) et l'antartique (pôle Sud), à propos des vents.
 
 
Terre fantastique double vortex antartique LCS LekienResea
 
Au final, il parvient même à modéliser des échanges climatiques structurés entre les deux pôles, de façon remarquablement simulée.
 
 
 
LCS/LekienResearchPlan
 
 
 
 
 
Bien entendu, un tel chercheur mérite toute notre attention; et nous aimerions lui soumettre quelques images qui nous parviennent de Vénus,  en priorité sur nos téléscripteurs: 
 
 
venus-This-Venus-Express-image-shows-the-twin-vortex-in-the.jpg
 
 
Ci-dessus : 2 vortex "climatiques" sur Venus
 
Ci-dessous:  image de la sonde "Venus express" : twin vortex at the South pole of planet Venus/ vortex jumeaux au pôle sud de Venus:  image animée obtenue par superposition d'émissions sur 3 fréquences électromagnétiques différentes (Infrarouge, radar, et UV)
 
VIRTIS polar vortex Mthe dynamics of the Venusian atmospher
 
 
Observez ce double - chevron tourner sur lui même en quelques heures. L'avantage de cette image, par rapport aux précédentes, c'est qu'il existe une corrélation énergétique
( représentée ici par les "arcs lumineux" ou "chevrons" qui relient le centre de chaque tourbillon).
 
 
Une petite précision interessante: ce même vortex-jumeau (twin vortex) a été observé au Nord de Vénus, en rotation contraire...Or faîtes l'expérience avec un pendule en vous situant au-dessus ou en-dessous: il s'agit bien du même mouvement rotatif: cela signifie que LE MEME VORTEX JUMEAU TRAVERSE LA PLANETE DE PART EN PART !
 
 
 
 
VIRTIS polar vortex Mthe dynamics of the Venusian -copie-1
 
              Ci-dessus: le twin vortex (tourbillon jumeau) en plan rapproché.
 
  Remarquons encore combien cet "objet " est étrange:  il a été détecté comme surgissant de 200 KM (!) en-dessous de la couche supérieure des nuages de venus, ce qui lui confère une exoticité surprenante: il s'agit de la perception d'un mouvement d'énergie venant des profondeurs de Venus.
  Mais ce n'est pas tout: regardons attentivement cette photo: il y a un échange visible sous forme de mouvement en "8" d'énergie autour des 2 centres.
 
 
Toute allégation qu'il s'agit ci-dessus de soi-disant "nuages de méthane" relève de l'explication officielle.
 
Plus près de nous, dans le ciel de la Terre, se déroule des évènements lumineux certainement moins expliqués par les scientifiques qu'ils ne semblent l'avouer: les aurores boréales.
Wilhelm Reich  ( lire "La superposition cosmique", 1951, Payot ) pensait qu'il fallait rechercher dans les doubles spirales de ces aurores, ainsi que dans les tempêtes tropicales et même les spirales galactiques la présence d'une énergie constitutive des forces de la nature, une énergie-en-recherche-d'elle-même: l'orgone.
Il voyait cette "orgone" adopter ce type de mouvement pour se manifester de toutes sortes de façons possibles dans notre dimension
 
aurore-aurore-boreale-du-4-fevrier-1872--de-www-gloubik-in.jpg
 
Cette image parle d'elle-même d'un évènement  très spécial survenu le 4 février 1872... au-dessus de Paris! Oui, il arrive que les aurores polaires Nord se déploient jusques si loin au Sud, image du site Gloubik info.
 
 
 Continuons notre tour d'horizon sur la loi de polarité et ses multiples manifestations dans notre univers
 
 
double-vortex-bobine-tesla---tesla-coil.jpg
 
 
Ci-dessus: une bobine Tesla ou " Tesla coil" située à l'intérieur d'une pyramide qui semble être de verre, produit une remarquable plasmoïde ou double hélice, autres noms donnés au double-vortex polarisé. Plus d'explications en anglais sur ce site.
Il est ici photographié en mode Kirlian par le Dr Dee J Nelson et sa femme Geo en 1979.
 
 
 
Nous sommes persuadés que la simultanéité de comportements jumeaux, issus d'une même cause, provoquent entre eux des "connexions forcées", des réalignements de l'énergie qui affectent localement et entre eux: l'espace et le temps .
 
 
trou-de-ver-VOYAGE-DANS-LE-TEMPS-B_large-hadron-collider.jpg
 
 
                Il s'agit bien évidemment du vieux rêve de l'humanité, d'emprunter un  tunnel temporel pour franchir les années-lumières en un instant 
 
 
Cet univers est extrêmement diversifié dans ses mainfestations, c'est-à-dire dans le chemin emprunté par l'énergie et canalisé entre les deux bornes intemporelles. A l'échelon du Cosmos existe une tension canalisée depuis les plus petites lunes des planètes (la première borne) jusqu'au plus grand astre (la seconde borne), que l'on peut découvrir dans cet article sur la mécanique des cordes.
 
 
 
Mais à quoi peut bien nous servir, personnellement et dans notre vie de tous les jours, la compréhension de la loi de polarité ... Les Yogis indiens vous diront qu'elle peut nous permettre d'atteindre l'extase du Samadhi et vous le feront expérimenter par la lévitation et l'invisibilité (2 caractéristiques essentielles de la soumission à l'antigravité).
 
 
Voici un article du journal "Le Monde" s'intitule : " De l'antimatière dans les orages " et il dit ceci:
 
       " L'antimatière (faite d'antiparticules de même masse que les particules ordinaires, mais de charge électrique opposée), dont la théorie dit qu'elle a été formée en même quantité que la matière lors du big Bang, a presque disparu de l'Univers, où elle n'apparaît plus que dans les rayons cosmiques.
Or de l'antimatière est aussi produite sur Terre, par les orages. C'est ce que révèle le télescope spatial Fermi qui, lancé en 2008 pour étudier le rayonnement gamma, très énergétique, a observé des flashes de rayons gamma terrestres produits par des orages.
" Ces signaux sont la premère preuve directe que les orages engendrent des faisceaux de particules d'antimatière ", a indiqué Michael Briggs de l'université d'Alabama) devant la Société astronomique américaine.
Ces éclairs gamma, d'une énergie spécifique de 511 000 électronvolts, seraient le résultat de la rencontre entre des électrons, et leurs antiparticules, des positons, s'annihilant dans une déflagration lumineuse.
Ils s'accompagnent de jets d'antimatière vers la haute atmosphère. Les chercheurs pensent que ces phénomènes se produisent environ 500 fois par jour autour du globe.       Le Monde, 15 janvier 2011
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 10:01

 

 

 

         Les anthropologues et les archéologues, cranes-adam-et-eve-azteques---les-dieux-de-cholula-----6657.jpg

et surtout ceux qui les commandent, ne pourront cacher indéfiniment l'existence de races issues d'un tout autre paradigme de civilisation...


Pour présenter de telles différences morphologiques avec les mensurations crâniennes de l'homme moderne, voire même avec l'Homo Erectus, l'Homo Neanderthalis et l'Homo Sapiens ancien, il fallait que ces m^mes "anciens" pensent, vivent et survivent avec un pouvoir personnel et une longévité surproportionnée.


Voici une suite d'images de crânes qui ont été "empruntées", sur le web,  au photographe RobertConnoly sur ce site (clicquez ici)  ; vous pouvez également acheter son CD ROM intitulé "The search for ancient wisdom", Cambrix, 1-800-992-8781, en 1995


 

lire aussi l'excellent article de la revue "Sacrée Planète" d'avril et mai 2010 intitulé "L Egypte d'avant les pharaons", par A.Gigal


Images tirées à l'origine d'un site anglophone 

 

 




 


EGYPT


  " Le professeur Walter B. Emery (1903-1971), excellent archéologue (45 ans de fouilles en Egypte) et auteur du livre "Archaic Egypt" trouva, dans des tombes, des restes de personnes ayant vécu à des époques pré-dynastiques au nord de la Haute-Egypte. Les caractéristiques de ces corps et squelettes sont incroyables. Les crânes d'un volume inusité sont dolichocéphales, c'est-à-dire que la boîte crânienne, vue par sa partie supérieure, est ovale, la plus grande longueur l'emportant d'environ un quart sur la plus grande largeur et parfois, les sutures habituelles sont invisibles.

Les squelettes sont plus grands que la moyenne de la zone et l'ossature est plus large et plus lourde.

 

 

 

Il n'hésita pas à les assimiler aux "suivants d'Horus" (ndlr: les shemsu hor) et trouva que, de leur vivant, ils re mplissaient un rôle sacerdotal important. En ce qui concerne les dolichocéphales, il semble qu'il s'agit là non pas d'une lignée d'évolution préhistorique mais bien plutôt d'une lignée provenant d'un cycle de civilisation antérieur au déluge."

 

Nous essayons de trouver pour ce blog des images des squelettes de Walter Emery.


 

Tout ankh Amon

 

 

crane-mi-dolichocephale-au-lotus-de-tout-ankh-amon-Leek-19.jpg

 

 

 

 

 

  A l'époque du pharaon Akhénaton, la "mode" en est encore, par des moyens artificiels -comme le bandage  de la tête des enfants depuis le stade nouveau-né au moins jusqu'à l'adolescence- d'allong er le crâne, pour obtenir des perceptions bien connues à l'époque, que l'on cadre aujourd'hui d ans le domaine de "l'intuition".

 

Ci-dessus, une radiographie efectuée par Leek en 1972 du fils de Akhenaton, Tout Ankh Amon. Selon Leek, cette tête présente un allongement caractéristique arrière du macro-céphalisme artificiel, mais pas complètement, au regard de celui de son père et de ses deux soeurs.

 

Il semblerait que Tout Ankh Amon, devenu roi à ses 9 ans,  aît décidé lui-même d'interrompre un tel traitement, qui devait être continuellement douloureux. Sa qualité de nouveau roi lui a permis cette liberté.

 

 

 

Rappelons une fois de plus que la physique de la perception ne fait toujours pas partie des sciences humaines. Etonnante lacune (!) , alors que beaucoup d'êtres hommes et de femmes, au milieu des peuples asiatiques, africains et amerindiens en sont de vrais connaisseurs .

 

Restons du côté de la famille royale de cette extrardinaire 18ième dynastie.

Voici le même Tout Ankh Amon sous son apparence telle que Carter l'a découverte, image de gauche.

 

 

 

tutankam-tel-qu-il-apparait-sur-la-momie.gif

toutankhamon-3D-realise-par-radiologues-egyptiens-2004.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ci-dessus à gauche, tête de la momie de tout Ankh Amon et à droite, reconstituée en 3D par les radiologues égyptiens en 2004, pour y découvrir le crâne sous la coiffe.

Revenons à la radio en noir et blanc ci-avant: nous voyons un "Lotus" à l'intérieur de ce garçon. Etrange,non ? Il nous faudra étudier la signification du Lotus dans la haute antiquité orientale...

 

 

 


 

cranes-toutankh------------------------------------Tut-CT-i.jpg

 

    Ci-dessus, Tout Ankh Amon sous plusieurs aspects, reconstitué par polymérisation ; le dernier profil, en bas à droite, montre clairement l'aspect allongé du  crâne du personnage . Fichier à 72 k octets. Document du Conseil Suprême des Antiquités. Mais chut ! Tout est payé par le Peuple, mais cela ne regarde pas le Peuple...

 

 

 

 


 

 

CRANES-TOUTANKH-Tete-de-jeune-roi-emergeant-d-un-lotus-.jpg

crane néendertal homme inconnu photos Michale Andrson and

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crane-neendert-compresse---Copie--2-.jpg

A gauche, buste JE60723 du musée du Caire, représentant Tout Ankh Amon émergeant du lotus.

Buste tiré de sa tombe; doc. extrait du livre de Yoyotte, 1992, page 2.


Pourquoi certains verraient-ils dans la reconstitution ci-dessus, et à droite, le vrai visage de ce jeune roi ...

A moins que la partie charnue du bas visage - sur le buste- ne se soit amaigrie avec l'âge ou la maladie... Il semble qu'effectivement, Tout Ankh Amon devait avoir 12 ans sur ce beau portrait en 3 dimensions, et 19 ans sur l'autre, à son décès.

 

 

 

 

 

 

Voici, conservé à l'Université du Caire, un des 2 foetus retrouvés dans le tombeau de ce roi mort à 19 ans.

 

 

Toutankhamon foetus








 

Il s'agirait donc du corps d'une fille âgée de 5 mois de gestation. Hauteur 30 cm.

Conservé à la Faculté de médecine du Caire depuis sa découverte en 1922 par howard Carter.


site ici de référence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelle tentative de reproduction s'était livré Tout Ankh Amon, et surtout avec quelle fille de son entourage....mais pourquoi cette question indiscrète, me direz-vous ?


En étudiant les incroyables origines génétiques -et surtout les tentatives faîtes pour conserver une identité à part entière - de cette famille que fut la 18ième dynastie, il devient évident pour maints généticiens que ces foetus sont le résulat de tentatives (à tout prix) de reproduction entre Tout Ankh Amon et sa soeur, Ankhsenamom.

 

Il serait faux de croire premièrement à un libertinage facile et seulement autorisé "pour les élites"; à mon sens, les gens de la 18 ième dynastie étaient à ce point persuadés de posséder des "dons" divins qu'ils s'essayèrent par tous les moyens à se les préserver; effectivement, la technique des crânes allongés devait  leur apporter des qualités intuitives divinatoires certaines.

 

 

Mais remontons à Akhenaton, le père de Tout Ankh Amon.

 

 


 

Akhenaton


Voici l'homme en question, jeune

 

 

 

crane Akhenaton MUSEE DU louvres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A gauche: Akhenaton jeune, Musée du Louvres. Il semble dans l'exspectative, peut-être vit-il dans un contexte qui le dépasse.

Il semble sans violence.


 

Ci-dessous, à droite: crâne d'un homme inconnu, selon les spécialistes qui se sont penchés sur les restes trouvés dans la tombe KV35 de Amenhotep II .

S'agit-il  d'Amenophis IV, encore appelé Akhenaton  ...

 

 

 

 

crane akhenaton trouvé dans la tombe KV35 de Amenhotep 2

    Remarquez sa mâchoire avancée!!!

Et ce crâne fuyant à l'arrière! Et sa base sourcillère accentuée, comme d'ailleurs sur le buste ci-dessus, de Akhenaton, qui retient facilement la coiffe..

Remarquez aussi comment le nez s'allonge en nez de cygne (swan-like nose) pour "rattraper" le bas de la tête qui se détache durant l'enfance du haut du visage...

 

 

 

cranes-akhenaton-sculpture-fantastique-au-nord-est-d--Amarn.jpg

   

 

 

 

 

 

 

Il n'y a aucune raison pour affirmer que les traits de ce pharaon auraient été accentués par souci de verser dans une "mode" de représentation sculpturale,  à laquelle les sculpteurs eux-mêmes auraient participé  !

 

 

 

Cette fantastique sculpture a été trouvée au Nord-est d'Amarna, après l'entrée d'une falaise, puis à quelques kms dans la vallée du Darb el Malek

 

 

 

 

 

Nul doute que les représentations de ce roi éminent n'en ont pas exagéré les traits.

 

 

grichka-bogdanoff-637x0-1

crane akhenaton plus agé remarquer la coiffe astucieuse qu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Ci-dessus à gauche: statue de Akhenaton, plus vieux, magistralement coiffé.

 

  Nous pouvons dès à présent parler d'expressionisme facial amarnien: pommettes saillantes, menton allongé et nez descendant très bas.


A droite, l'un des frères Bogdanov, tous deux très connus, et qui présentent des caractéristiques amarniennes (bas du visage) .

 

Ces illustres personnes sympathiques, - et ajoutons-y St Christophe, que nous découvrons dans la rubrique "Hongrie" ci-dessous-  ont toutes un rapport privilégié avec le Créateur.


 


 

nefertiti visage d'une beauté venusienne sur un long et fiNEFERTITI KV35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que la Reine Nefertiti ne fut pas génétiquement la mère de tout Ankh Amon, elle vécut dans l'entourage de Akhneanton en tant qu'épouse royale.

Je ne peux m'empêcher de vous fournir ces images de belle Nefertiti, telle que retrouvée dans la tombe KV35.


L'une des plus belles femmes ayant existé, un port  de visage altier dont le cou de danseuse, fin et long, renforce ce trait le plus caractéristique!

 

Pas de radiographie disponible pour l'instant, mais l'on peut voir également cet étrange "swan-like nose", ce nez de cygne...

 

 


 

 

 

 

PEROU ET BOLIVIE

 

 

 

 

Crane 176 Robert Conolly










 

 

 

 

Crâne dolichocéphalique très ancien. Il est daté de 10 500 avant JC et ne présente pas de sutures, ce qui fait de l'individu qui le "portait" un être de race différente, voire exotique.


Cette race, contemporaine de l'époque atlante, semble avoir disparu d'un seul coup.

Le specimen présenté ci-dessus ne possède plus de machoire supérieure;

Examiné et photographié par Robert Conolly en 1995

 


 

crane prémoderne

 

 

Ci-dessus autre crâne de la même époque, 10 500 avant JC, Paracas, Perou.

Toujours pas de sutures habituelles.

 

 

crane-inca-perou----------157365583940fe8bd1c4z.jpg

         Inca à l'incroyable mâchoire proéminente, image tirée de ce site: clicquez ici

 

 

Or donc, on a déjà trouvé ces crânes dolichocéphales dans plusieurs régions du monde. Les docteurs J Von Tschudi et Mariano E. Ribero au Pérou ont dénombré trois races pré-Incas dolichocéphales: les Chinchas, les Aymaraes et les Huancaes. Certains chercheurs trouvèrent que si les Chinchas avaient le crâne allongé, c'est parce qu'ils bandaient les crânes de leurs enfants dans le but de ressembler aux 2 autres groupes

qui, eux, ne pratiquaient pas le bandage de crâne. On réussit à déterminer que le groupe d'origine ayant les caractéristiques les plus fortes et naturelles était celui des Chinchas.

Ils auraient précédé le premiar Inca, Manco Capac, et auraient influencé à la fois les Incas et les Mayas plus tard.


inca bolivie musée de la moneda a Potosi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolivie crâne inca, musée La Moneda à Potosi

 

 

 


Les chercheurs A.H Verril et Posnansky font remarquer que la lus ancienne ville pré-Inca du Pérou, Tiahuanaco, date de la même époque que l'Egypte pré-dynastique et que l'on trouve au Tiahunaco Museum des crânes dolichocéphales de cette époque.

On affirme donc qu'il a existé une race pré_diluvienne que l'on trouve un peu partout sur le globe et qui avait le crâne conique alongé de façon naturelle comme l'affirment certains chercheurs.

Parmi eux, le Dr Tschudi le démontre, car il possède un foetus fossilisé de 7 mois au crâne dolichocéphale, encore dans le ventre de sa mère et datant de cette époque.


 

Sillustani, lac de Titicaca

 

Si les Aymaras sont une civilisation préincaïque, c'est-à-dire qu'ils existèrent avant les Incas, que dire alors de la civilisation de Tiwanacu ou Tiahuanaco, qui construisit près du lac de Titicaca cette tour aux pierres lisses d'une pureté incroyable, qui servit au départ d'observatoire d'astronomie ou peut-etre de repaire ou de signal ...pour des engins volants.


 

perou-cromlech-preincaique-----culture-Aymara--cercle-sol.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La voici située au-dessus du "Cercle du Soleil", un double cromlech très étrange, à Sillustani

 

 

 

 

perou--chullpa-de------------------------------sillustani_l.jpg

 

Ci-dessus, cette tour magnifique est rehaussée de pierres de taille et de nature différente, qui semblent plus vieillies...Voilà un fait bien étonnant: ce qui relève de Tiawanacu est de meilleure qualité.

 

Les Aymaras ont transformé cet endroit en Chullpa, une tour "tombale" où l'on a retrouvé des corps en position foetale, tourné vers l'Est.

 

 

 

perou-Chullpas-de-Sillustani.-Puno-------------------------.jpg

 

 

 

 

 

Ci-dessus, une vue dperou l on remarque sur cette chullpa qui est une tour toe l'intérieur de cette chullpa de Sillustani, comblée par des pierres pour en faire une sépulture, et rehaussée beaucoup plus tard,  pour la faire ressembler à ce qu'elle était autrefois.


Par extraordinaire, les pierres taillées sont encore là...au fait, ont-elles vraiment été taillées ?

 

Ci-contre, une autre chullpa, de l'époque Aymara.

Remarquons la différence de précision dans les jointures des pierres.

 

 

MALTE

 

Malte-temple-megalitique-Ggjantija.jpg

 

Malte, Ggantja, temple mégalithique, époque dite du "néolithique" (!!)


Lire le très intéresant article sur overblog de Régor-Vivrevouivre  sur les salles d'incubation destinées au rêve lucide, pour ceux qui s'intéressent à la physique de la perception; très belles images.

 

Tout cela est loin d'être politiquement correct car ces faits remettent en question la génétique, l'histoire de l'évolution et les croyances bibliques. Ce n'est donc que très lentement que les gens absorbent ces nouvelles données. Citons en guise de démonstration le fait que l'on aît retiré de la vue du public les crânes dolichocéphales du musée de la Valette à Malte, sans doute pour ne pas choquer les mentalités religieuses de certains.

En effet, à Malte, on a retrouvé 7000 crânes dolichocéphales dans les hypogées d'Hal Saflieni et dans les tombes mégalithiques de Taxien et Ggantja. En ce lieu, ce sont les docteurs Anton Misfud et Charles Savona Ventura qui analysèrent ces crânes. Ils parvinrent à la même conclusion qu'au Pérou, en arrivant à discerner 3 groupes différents, certains complètement "naturels" d'origine, d'autres ayant subi des bandages. Il y a là des liens encore plus étroits avec l'Egypte (...)  Or la caste dolichocéphale disparut à la même époque à Malte et en Egypte. Dans mes propres recherches (dixit A.Gigal), je constate qu'il y aurait eu une migration de ces êtres dolichocéphales de l'Egypte vers Malte. Nous en trouvons trace dans la civilisation crétoise. Quoi qu'il en soit, cette race qui , apparemment, était consacrée à la prêtrise et à l'enseignement avait partout comme point commun de construire des monuments mégalithiques.

Elle formait une caste dominante sacerdotale partout où elle se trouvait

 

Fin de citations de l'article de A.Gigal de la revue "Sacrée Planèe" de avril et mai 2010

 

malte-hypoge-d-hal-saflieni.jpg

 

A 400 Mètres des temples de Tarxien, voici l'hypogée d'Hal Saflieni (ci-dessus, une vue grandiose, prise sur le site suivant

 

L'hypogée d'Hal Saflieni fut d'abord peut-être un sanctuaire. Puis devint une nécropole à l'âge du bronze. On a retrouvé les dépouilles d'environ 7000 personnes au crâne dolichocéphalique, inhumées avec leurs bijoux, leurs amulettes et leurs poteries, dans une substance à base de latérite, lors des fouilles entreprises par Sir Thémistocles Zammit, au début des années 1900.

Il ne subsiste aujourd'hui que 6 crânes, entreposés dans deux boîtes au MuséeNational dArchéologie de Malte.

 

Quelques documents encore sur Malte

 

Malte-megalithe-temple-de-Mnaidra-1-Plan-of-the-megalithic.png

 

Ci-dessus, le sanctuaire de Mnaidra, Malte, d'après le plan d'Albert Mayr...Et ci-dessous, dans la zone H intérieure.

Remarquez que ce dessin semble se rapporter au sommet du crâne que l'on voit après la photo suivante..

 

Malte-megalithe-temple-de-Mnaidra-1-plate_03.jpg


Ci-dessus, sanctuaire-temple de Mnaidra, pour entrer dans la zone H du sanctuaire (voir plan ci-dessus, de Albert Mayr).

 


 

cranes Crânes très allongés vers l'arrière conservés a

 

 

 

 

 

  Voyez cette très ancienne photo prise au Musée de La Valette, à Malte. Si vous vous rendez là-bas, vous ne trouverez plus rien de ces 7000 crânes spéciaux qui y étaient exposés !!

Que cherche -t-on à cacher sur les fabuleuses époques qui ont précédé la nôtre ?

Le peuple doit rester ignorant ! Telle est la volonté du Nouvel Ordre Mondial.

Nous recherchons d'autres photos de ce genre, surtout si elles permettent de voir les crânes de face .

Faîtes-vous détective : demandez où sont-ils entreposés ....

 

Mais rendez-vous sur cet article, car vous n'en avez pas fini avec le peuple Teros des sous-terrains de Malte ....Click here/ Cliquez ici

 

 

 

 

 

  

Mars attacks !



 


Ci-dessous: l'individu qui "portait" ce crâne était d'âge mur et n'aurait pu atteindre cet âge si la déformation avait été de nature pathologique; il apparaît que cet individu a dû vivre beaucoup plus longtemps qu'un homo sapiens.

Cet "inclassable" de la collection photographique de Robert Connolly laisse penser àceux qui ont été photographiés dans le cratère de Gusev, sur Mars

 

 

 

 

 

crane-preneanderthal-photog-par-Robert-Connoly--copie-2.jpg

 

 



Je ne peux m'empêcher de penser à ce crâne du cratère Guzev, sur Mars


mars-cratere-de-gusev.jpg

 

Avec ce "petit" détail qui nous intéresse, ci-dessous; remarquons, comme l'indique très bien l'auteur de ce blog (cliquez ici) 

avec, devant ce crâne "expansé" d'un autre type, un petit monticule de terre, comme une tombe.

Montage ou vérité ? Croire ou ne pas croire, n'a pas d'importance; c'est "devoir-croire" qui compte s'il on veut avancer.

 

mars-cratere-de-gusev-b.jpg

 

Mission "spirit" pour le cratère Gusev, planète Mars. De ce site

et de ce site Nasa, à l'origine

 

Mais ne mélangeons pas tout: revenons à la Terre elle-même

 

 

 


 

 

MEXIQUE

 

cranes-Musee-d-anthropologie-de-Mexico-tete-ovoide-de-w.jpeg

 

Voici à droite de cette photo un crâne ovoïde du musée d'anthropologie de Mexico et à gauche, un non-moins extraordinaire crâne sur-développé.

 

D'après le site où cette photo a été trouvée, les présidents Obama et Calderon ont dîné très exactement dans la même pièce où se trouvent ces crânes; font-ils eux aussi partie de "Skulls and bones", cette loge de l'Ordre Mondial qui ne s'intéresse bien évidemment qu'au "pouvoir personnel" de ses adhérents?...

 

cranes-Musee-d-anthropologie-de-Mexico-une-reunion-des-d.jpeg

 

Ci-dessus et ci-dessous, une réunion étrande de "dieux" devant des mégalithes, des dieux au crâne allongé presque trop lourd pour leurs épaules...

 

cranes-Musee-d-anthropologie-de-Mexico-une-reun-copie-1.jpeg

 

La "réunion des dieux" , musée d'anthropologie de Mexico

 

 

 

 

 LES MAYAS

 

 

Adam et Eve, retrouvés au Mexique, ou l'affaire des dieux de Cholula...

 

  L'affaire commence avec des clichés pris en 1975, au complexe de temples de Cholula, à 140 km au sud-est de Mexico.

Ces deux personnages, dont voici les ossements étaient placés dans un temple dédiés à "une déesse et un dieu", laissés chez les Aztèques par d'autres dieux, pour leur enseigner tout ce qui a rendu leur culture "brilante", par la suite: les mathématiques, l'astronomie..

 

Mais avant qu'ils aient eu le temps de retourner chez eux, d'autres dieux différents se présentèrent, il y eût un conflit et les dieux de Cholula furent tués.

La population en deuil enterra les corps dans le temple qu'elle leur avait déjà construit, et un culte fut célébré, qui perdura jusqu'à nos jours, où quelqu'un décidé de déterrer les corps, pour les exposer dans un cerceuil de verre placé contre le temple...

Note: Cholula se trouve sur un site qui a connu aussi les Olmèques, les Mixtèques et les Zapotèques; on y parle encore le Nahuatl.

 

 

 

cranes adam et eve azteques les dieux de cholula 6657

 

 

Cliché pris en 1975 à Cholula, Mexique

   Que sont devenus ces crânes fantastiques ... Il mériteraient tous d'être reconstitués facialement par Elisabeth Daynes,  sculpteur / reconstructrice anthropologique française au  professionnalisme stupéfiant

 

 

 

 

 

 

Comparons pour le plaisir, la photo ci-dessus, avec celle du crâne ci-dessous, sensé être d'enfant Néenderthal, trouvé en Belgique et exposé au musée du Malgré-tout, à Treignes. Néenderthalien de Pech de l'Azé; datation Middle Paleolithic, du livre Human Evolution, vol 11.

 

 

crâne néenderthal enfant musée du Malgré Tout à Treig

 

 

 

 

 

 

 

 


 

   crane maya museo nacional de antropologia e historia mexi

 

 

 


  Ce Maya conservé au musée d'anthropologie, d'histoire et d'aanthropologie de Mexico devait être assez terrifiant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 LES OLMEQUES  

 

   .... olmèque signifie en aztèque "ceux qui sont originaires du pays du caoutchouc"

 

 

http://img252.imageshack.us/img252/4688/sanstitre3vc.jpg

 

       Cette scène sur le côté d'un monument sculpté montre apparemment un couple; les Olmèques ont attaché une étrange importance aux êtres difformes et monstrueux; ils représentaient volontiers des nains, des enfants obèses ou des bébés sanglotant frénétiquement. A leurs yeux, ces êtres bizarres devaient être investis d'une certaine fonction magique.

L'on retrouve aussi sur ces bas-reliefs cet étrange casque (à gauche), et une sorte  d'harnachement sanglé au-dessus et au-dessous, qui traduisent une époque où les Olmèques connaissaient la navigation aérienne, voire spatiale.


Les statues colossales le montre encore mieux.

 

 crane-olmeque----Olmec-white-ware----Hollow-baby----figuri.jpg

 

 

        Cette figurine en terre cuite blanche et creuse représente les adorables bébés "sacrés" pour les olmèques, que l'on identifie parfaitement sur la stèle ci-dessus. Probablement trouvée au sud de Puebla.

 

 

 

 

 

  

 LIBAN  

 

 

 

crane-tete-longue-phenicie-3-001.jpg 

 

Ci-dessus: statuettes en bronze trouvées à Byblos au Liban, lieu encore appelé Jaibail ou Jbeil en Arabe, ou Gabal en viel assyrien...

 

Ces statuettes sont censées dater de 3500 avant JC; et le site suivant fait dater les plus anciens crânes retrouvés jusqu' au 8ième millénaire avant JC.

Même si les personnages représentés semblent être brachicéphales (comme nous, pauvres  têtes) et porter la tiare, ils reproduisent alors une assemblée de "sages" très anciens qui, eux, avaient des têtes allongées.

 

Cette attitude lancinante et fixative laisse penser que ces êtres sacrifiaient  à un "Voyage" hors du corps, en commun, leur corps restant "ici", dans une attitude expectative, attendant le retour de leur propriétaire.

 

Si ce qui vous est dit ici vous semble aberrant, sachez que le simple fait que notre civilisation ignore TOUT de la physique de la perception la met dans une position intenable au regard de l'étude des civilisations du passé, de celles d'ailleurs et de celles de "l'intérieur"...

 

 

crane-tete-longue-phenicie--statue-de-bronze-Byblos-Liban.jpg

 

Détail d'une statuette trouvée à Byblos, très ancienne. Remarquez la posture d'un être consciemment absent.

 

 

crânes retrouvés dans la nécropole de Byblos ozbek 1974

 

     Ci-contre; crânes retrouvés dans la nécropole de Byblos,  Özbek, 1974  3500 avant JC 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crane tête longue phénicie temple aux obélisques de Bybl 

           Partout où l'on trouve de ces représentations en relief, statuettes, ou des crânes dolichocéphales eux-mêmes, nous remarquons la présence de mégalithes imposants.

Ici: monuments appelés "obélisques du Temple de Byblos", Liban.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hyeroglyphes-Abydos.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui est curieux, c'est que ces monuments libanais ressemblent aux triangles sacrés sothiaques égyptiens, encore appelés triangles de Sirius (Sothis), comme inscrits ici à Abydos, renseignements tirés du site parlant d'Ormus et des pyramides.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HONGRIE

 


 

"Les Tartares à tête de chien" n'étaient semble-t-il que des légendes sur les envahisseurs Tartare très cruels qui envahirent la Hongrie au 13 ième siècle après J.C.

 

Or, en 1867, on découvrit ce fabuleux crâne ( voir image ci-dessous)  qui, selon certains anthropologues,  semble avoir été "bandé". En est-on certain ?

Ce fut un pêcheur de la rivière Tisza 2, qui le découvrit avec 6 autres. On en découvrit, en tout, environ 50, jusqu'en 1938.Crane-dolicho-tartare-a-tete-de-chien-hongrie.jpg

 

A la vérité, la Hongrie du 13 ième siècle a fait partie, jusqu'au 5ième et 6ième siècle, du grand peuple Tatar ou Tartare qui vivait sur un territoire immense s'étendant jusqu'à la Mongolie et la Chine intérieure.


Les "Tartares à tête de chien" avaient-ils donc déjà vécu à cet endroit...

Très probablement!

Car le contenu des sépultures où se trouvaient ces crânes découverts près de Csongrad rappellent par similarité, celle d'un peuple appelelé "Guépides" dont le royaume se situait déjà antérieurement au 5ième et 6ième siècle à la frontière Nord de l'Empire romain.

 

 

 


 

Ce sont les tribus cynocéphales des légendes du 5ième siècle. Certains avaient des défenses de sanglier, obtenues probablement par une manipulation humaine barbare dès l'enfance, et leurs yeux brillaient comme des flammes.

Il est vrai que l'on prête aux porteurs de ces crânes macrocéphales de tout type une sorte de "intuition supérieure".

L'un de ces êtres cynocéphales hongrois fut St Christophe, un être bon, mais qui mourut martyrisé pour avoir combattu Dèce.


sur_guiers_avril_2010_-4-.JPG

 

 

 Cette sculpture sur bois de St Christophe portant le Christ-Enfant ( à St Cristophe sur Guiers ) présente une étrange ressemblance avec le crâne représenté dans le dessin précédent, même si la hauteur du crâne n'est pas ici retrouvée. Par contre, la mâchoire proéminente se retrouve sur une autre représentation picturale; nulle doute que de vrais dessins d'époque ont circulé sur sa vraie apparence.

 


 

 

 Patinir_Christophe-b2975-52803.jpg

 

 Huile sur panneau de Joachim Patinir (vers 1480-1524) représentant St Christophe (tué par Dèce en 250 après J.C.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crane dun royaume franc datation inconnue musée inco

Ci-contre, fantastique type de crâne "franc" ou

encore Hongrois ou Hun, appartenant aux sections d'assaut de l'armée franque, qui ont ravagé l'Europe de l'ouest au temps de Clovis; les êtres humains qui

possédaient

ce type de formation osseuse faciale, renforcée par une dentition en délire -destinée à impressionner encore plus-, épouvantaient

les armées, puis les populations et leur

clergé.

 

 


 

 

mithra confondu avec Hermes curieuse pièce montrant Mitr

 

 

                "  Basileus Sauter Hermais "    : cette pièce de monnaie à double face, facilement lisible en grec, montre le "Roi Sauveur Hermes" en plein rayonnement; remarquons son étrange visage proéminent et sa mâchoire avancée. Hermès est décrit comme ayant régné à la fin de l'Atlantide pendant plusieurs centaines d'années.

On dit qu'il fit construire la Grande Pyramide indestructible de Khéops, pour y placer tout le savoir et l'histoire atlante.

Rien ne prouve qu'il soit mort depuis, et certains affirment qu'il se manifesta en tant que "Mithra", un peu avant la période du Christ, soit 10 000 ans plus tard.

 

          Voir ci-dessous.

 

 


Les mitres (section d'article en construction)

 

 


 

 

Ici nous pouvons aborder un chapître intéressant de l'histoire inconnue des Hommes: ces fameux "chapeaux religieux" que sont les "mitres". Pourquoi l'insérer dans l'article " Les crânes dolichocéphales.." ? Parce que dans le dernier millénaire avant Jésus-Christ, les hommes "brachycéphales" (c'est nous, les humains aux "petites têtes") gardèrent en mémoire une vénération pour l'ancien savoir des êtres aux grandes têtes.

Dès lors, ils portèrent la mitre ou le bonnet phrygien en reconnaissance pour un passé prestigieux, aujourd'hui oublié dans la mémoire des Hommes.

 

 

Mithra%26Antiochus

 

L'on penserait à tort que seule l'iconographie chrétienne ou, plus réc

emment, catholique, représentait des rayons éclairant venant d'une personne. Il n'en est rien !

Antiochus  1 de Commagene, à gauche ( qui vécut de 69 à 31 avant JC) et Mithra, à droite

Voyez comme le bonnet phrygien de Mithra (éternel, ominiscient, ...)  semble ici posé sur un crâne rehaussé, sur cette représentation (image venant de ce site) ; et voyez comme ces rayons de lumière émanent de Mithra, qui devait être très spirituel pour éclairer de sa propre personne son environnement.

 

 

 

 


 

Représentation sur le temple de Nemrod Dagh, Taurus Mountains, Perse

 

 

 

 

 

 



 

 

 

Mithra Bas-relief de Taq-i Bostan à Kermandash Iran montra

 

 

        Ci-dessus: l'on retrouve Mithra rayonnant en plein jour, tenant le barsam de prêtre et se tenant sur un lotus sacré.

        Devant lui, Ahura Mazda offrant à Ardashir 1er de l'empire Sassanide, Perse, l'ancien Iran, une couronne. Bas-relief de Taq-i Bostan à Kermandash.

 

 

 

 


mithra stèle découverte à Bordeaux , religion importée

Magnifique stèle, servant autrefois d'autel et trouvée à Bordeaux même.

 

Cette oeuvre fantastique représente Mithra avec un visage léontocéphale qu'il faut savoir interpréter.

 

Selon les Historiens, elle est le signe de l'installation tardive de la religion mithraïenne à Bordeaux vers le 1er siècle après JC.

 

Donc pour ces adeptes tardifs, l'on peut penser qu'ils représentèrent Mithra sous des traits léonins, qui ne sont pas sans rappeler les traits amarniens.

De plus , les cheveux remplacent ici les rayons de lumière que l'on voit dans les représentations perses, par exemple.

 

De toute façon, pour un Immortel comme Mithra, apparaître différemment est le jeu de la Connaissance..

 

Il domine également sur cet autel les 2 serpents de l'animalité ou de l'ADN fixé, ce qui signifie de fait la même chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

mitres--Dieu-Attis-et-bonnet-Phrygien--religion-phrygienne-.jpg

  L'on ne peut parler des mitres sans parler du bonnet phrygien, que l'on retrouve donc dans les religions très spiritualistes, préchrétiennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La religion phrygienne vénéra le dieu Attis, coiffé du célèbre bonnet, pendant 1000 ans, de 1200 à 200 av JC. (buste du musée du Louvre)

 

 

 

 

 

 

MITRES-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est d'autres porteurs de mitres tout à fait étranges: les derviches tourneurs de Turquie.


 

Ci-dessous, nous commençons une nouvelle page sur cette momie trouvée à Cuzco, d'une hauteur de 50 centimètres, qualifiée littéralement par l'anthropologue Renato Davila Riquelme du musée privé  Ritos Andinos, de "extra-terrestre".
crane-non-humain-Cuzco--419596.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aller sur ce site pour vérifier l'ampleur de la désinformation en Egypte

 

 

 

 

 

'll see you later.


Feyd Karkonnen

Repost 0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 16:11

linkL'OrdreMondial, qui projette les sondes et des hommes dans l'espace, avec l'argent du public, mais qui prive ce même public des images que les sondes capturent, n'a pu nous priver de quelques documents souvent sauvés in extremis de la censure ...


En voici quelques uns, pour notre plus grand bonheur et, bien entendu, notre soif de découvertes...Pardonnez si, momentanément, certaines images ne sont pas référencées: nous aurons le temps de tout retrouver (enfin, je l'espère..)


Je précise qu'il est temps aussi, pour nous, d'éliminer les anciennes conceptions de la physique de papa-et-maman, et d'accepter les perspectives du troisième millénaire, qui introduit dans l'analyse des images la physique de la perception.


Mais, pour commencer très fort, voici une image des sondes STEREO A et B elles-mêmes, ainsi que SOHO qui visionnent le Soleil, avec ou sans coronographe (appareil qui occulte le disque solaire pour mieux percevoir ce qui se passe dans la couronne).


SOHO stationne à un point de Lagrange, une position ddans le système solaire qui équilibre la gravité entre 2 sources ponctuelles (ici la Terre et le Soleil).

STEREO A et B sont situés en avant et en arrière de la Terre, sur son propre parcours orbital, comme ce document le montre très bien:



SOHO-position-308784main_ST_orbit_800x600.jpg


Voici une image splendide du Soleil; l'image sur cette page blog montre assez mal les appareils exotiques sur le côté gauche et droit du Soleil, c'est pourquoi nous vous proposons ensuite des détails en agrandissement.

Les vaisseaux ont l'apparence de sphères gigantesques, genre "planètes artificielles" ou "étoiles noires", comme dans le film de Georges Lucas "Star Wars".

La réalité dépasse la fiction.

 

soleil et ovni au pôle sud

 

 

Ci-dessus et ci-dessous:  images du Soleil et de sa couronne, avec de multiples "starships" inconnus.

Nous les voyons mieux ci-dessous.

 

 

 

soleil-images-EIT-de-la-NASA-satellite-STEREO.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

Mais je ne peux nous priver de ces images, filmées par Armstrong.  Celui qui a cru que la NASA s'intéressait de rapporter quelques cailloux, ou de savoir si, par Zeus et par Jupiter, il y a de l'eau sur la LUNE, doit à présent se rendre compte de ce qui a vraiment intéressé l'agence spatiale américaine sur notre beau satellite:


Des ruines de constructions humaines de plusieurs milliers d'années, d'après ceux qui les ont filmées ! il faut regarder 2 fois pour mieux comprendre et surtout attendre que les cosmonautes filment l'intérieur!

C'est 2001, l'Odyssée de l'espace, les amis!     cliquez ici pour visiter ce bâtiment, filmé par Armstrong en 1969, en présence d'Aldrin .

 

Lune-monument-filme-par-Armstrong.JPG

 

Rendez-vous aussi sur ce site fantastique de http://www.anakinovni.org/lune2.htm  de où provient la référence de ce document !

 

 

 

 



Alors, faut-il croire ou ne pas croire à la présence d'humains venus d'ailleurs, et/ou venus de notre passé, ou pourquoi pas, de notre avenir?

La question ne se pose évidemment plus, tellement nous trouvons de "structures" au centre des cratères de la Lune, de Mercure, ou dans les plaines de Mars et de n'importe quel satellite naturel comme ci-dessous sur Phobos (c'est une lune martienne).

 



mars global surveyor

 

 

 Images  su ivantes prises sur http://www.anakinovni.org/lune2.htm 

de la caméra MOC ou Mars Orbiter Camera de la

sonde Mars Global Surveyor lancée en 1996 (ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 



Tout va bien sur la photo ci-dessous; mais que sont ces points qui nous fatiguent ? Ils sont si semblables à d'autres, ces rochers éternels!



mars-anomalie-monolithe-sur-Phobos--photo-NASA-JPL.jpg


Oui mais voilà, si l'on accentue la définition ex-cep-tio-nelle de l'image de MOC ( résolution du plus petit détail: 20 mètres), ce que l'on obtient est un monolithe blanc à l'ombre noire.

Il y a du monde sur Phobos...


mars anomalie monolithe sur Phobos photo NASA JPL 2


Qui sont ceux qui placent ces instruments partout dans le système solaire ? Et pourquoi de préférence au fond des cratères météoritiques ?

Très certainement pour équilibrer les polarités gravitationnelles entre les intrus (les météorites fixées dans l'écrin solide de la surface) et le satellite naturel lui-même, voire la planète.


Notez que certains "cirques" météoritiques dûment répertoriés au 19ième siècle sur la Lune ont totalement disparus de nos jours...Relation de cause à effets entre la présence de ces structures sur les cratères et la disparition de ceux-ci? Un enfant en tirerait une évidence.

Restons avec le coeur d'un enfant; car désormais la réalité dépasse la ficition.

 

 

 

Une ch'tite ballade martienne ?


 

Mais quittons quelque peu la grisaille des roches lunaires de Phobos ou de la Lune et promenons-nous dans les bois...tant qu'le loup n'y est pas!

 

Rendons-nous sur les vertes-vallées martiennes, ou, disons plutôt, les rouges-vallées.

Quelque fois la Nasa veut bien, peut-être pour justifier un regain d'intérêt pour l'exploration interplanétaire, lâcher quelques documents à faire rêver un botaniste ou un amateur de vieux bayoux  !


mars-racines-de-paletuviers-PSP_007962_2635_cut.jpg

 

Cette image Nasa est du domaine public et provient de ce site http://hirise.lpl.arizona.edu/PSP_007962_2635, lui-même relayé par le site anglophone http://marsanomalyresearch.com/evidence-reports/2010/177/dunes-trees-tech.htm sur lequel vous devez vous rendre pour admirer ces racines qui apparaissent à des zones d'effondrement du sol martien.

 

coordonnées martiennes: latitude (centered) 83.5 longitude Est 118.6  07 avril 2008 temps local 1:29 PM  25cm/pixel


Ces "racines de palétuviers" (c'est le nom que je leur donne) semblaient toutefois, il y a fort longtemps, s'enfoncer profondément pour rechercher l'humidité, s'effiler ensuite pour sortir du sol et s'exprimer librement en surface dans un feuillage dense et à l'air libre.


Ces dunes de Mars sont d'ailleurs pour une bonne part, constituées de particules d'eau gelées. Remarquez le cours d'eau très nettement sinueux en bas de l'image.

Ces racines, qui semblent fossiles et donc "collées" à chaque strate effondrée, exactement comme si vous regardiez la tranche d'une motte de terre glaise coupée prestement en deux parties, ont été "floutées" sur leur partie supérieure par les coloristes de la Nasa, qui devaient certes cacher une particularité du "feuillage" des parties supérieures, ou ce

qui m'étonnerait moins, une particularité du paysage qu'il fallait effacer, particularité située DERRIERE ces feuillages, qui les mettrait trop en RELIEF...

 

 

 

 

 

 

 

 



 

mars-un-nouveau-visage-a-3-000-miles-de-Cydonia-ci-dessous.jpg

 

 

Mars , ci-dessus: visage dans la région de Syrtis Mayor, à 3000 miles de Cydonia Mensae.

Image captée par la sonde Mars Global Surveyor. A droite, le même visage colorisé artificiellement.

 

 



mars-face.jpg





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L'autre visage de Mars, dans la région de Cydonia Mensae.

 



Protubérance: 500 mètres.

Du cou à la coiffe: 2100 mètres.

Largeur: 1600 mètres

Des dents sont visibles en agrandissement.

Photographié pour la 1 ière fois le 25 juillet 1976 par Viking Orbiter 1 à 1873 KM d'altitude.

 


mars visage aux yeux de fou

mars visage terrifiant

 


 

N'est-ce pas qu'il est mignon, quand il nous fait son sourire carnassier et ses yeux glauques !

 

 

 

 

 

Cliché 70A13 à gauche et 35A72 à droite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre, pour de nouvelles aventures avec Feyd Harkonnen

 

Repost 0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 09:23

         Pour les vrais chercheurs de la théorie des cordes dans la structure atmique de l'Univers, les hexagones polaires représentent une merveille sur laquelle il faut porter notre attention.Le plus célèbre d'entre eux est bien évidemment celui de Saturne



HEXAGONE animation saturne video hexagone pole nord distanc

 

          Dommage que cette image de l'un des pôles de Jupiter ne tourne pas ! J'ai pourtant envoyé l'animation en fichier gif.


           L'hexagone de Neptune (dont une vue ci-dessous)  est plus difficile à détecter, et l'un de ses côtés (-gone=côté) est incomplet.

Cependant, il est en filigrane sur cette photo fantastique, où l'on contemple de plus l'émergence lumineuse du Soleil Central de Neptune "éclairer",  par le trou polaire propre à toutes les planètes, l'espace qui l'entoure..et la sonde qui le filme; je précise que ces films et photos NASA sont très difficiles à obtenir; et quand elles sortent, la censure de l'ordre Mondial les élimine le plus rapidement possible.


Ci-dessous: pour détecter cette figure à 6 côtés, il faut fixer des yeux la tâche sombre de Neptune et "porter attention" aux légères nuances bleues-marines qui collent à cette tâche.



Neptune Trou aux pôles Neptune Image mosaique du pole nord



Ci-dessous, très belles images de l'hexagone nord de Jupiter:  Il s'agit plus ici de l'ouverture polaire proprement dite, qu'une emprunte véritable de cette forme géométrique dans ce qui semble être des nuages...


A droite, image de l'Hubble space telescope et à gauche, l'ITF, le télescope Facility aux infrarouges



 

HEXAGONE These composite images of Jupiter's north polar r

 


 

Ci-dessous, assez difficile à discerner, l'hexagone (en orange foncé) de Uranus, qui entoure le pôle montré ici en rouge. Sonde Voyager: le pôle orienté vers le Soleil, en fausses couleurs.

 

hexagone-uranus-The-Voyager-picture---right---false-color.-.jpg

 

Ok ! Il tourne enfin, revenons à  l hexagone au pôle de saturne, ci-dessous !

Vaisseau: Cassini orbiter   mission: Cassini Huygens    instrument: imaging science subsystem grand angle

 

hexagone_saturne-au-mieux.gif


 

Cet article est au tout début de sa préparation;

A suivre -to be continued

 

Feyd Harkonnen

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 22:40

 

  

   

Le centre de cohésion, à l'intérieur d'un système tenségritif  (système tenségritif: système"architectural" qui tire un juste équilibre entre la répartition des forces de traction et l'empilement de ses masses) n'est rien d'autre que le lieu central des rencontres ou extensions des forces de traction à l'intérieur de ce système.

 

 

 


forces-de-cohesion.jpg



Ci-dessus: " topologie de fils et cloutage", sorte de "métier à tisser" sur planche en bois, qui était très en vogue dans les années 1960

 

Nous  illustrons par cette planche noire, ces fils et ces clous que le poids des fils et des clous n'a aucune importance par rapport à la structure architecturale qu'ils forment ensemble.

 

Il en est de même pour l'entièreté des "corps célestes" : dans notre environnement spatial,  les forces de cohésion du Soleil, et les forces galactiques qui le relie à d'autres systèmes, ainsi que les forces de traction qui relient les planètes à leur astre central, et même les extensions de traction à l'intérieur de ces planètes, sont à considérer en priorité avant même de pouvoir évaluer ce qui préoccupe trop les physiciens: le poids et la densité de Mars, Venus, Jupiter...

 

 

 

 

 

 

 

PARLONS D ABORD DE THEORIE COSMOLOGIQUE... PARALLELLE

 

Elles ont été émises par les physiciens de l'avant-garde du troisième millénaire,. L'une de ces théories dit ceci:

 

"""" Lorsque vous saupoudrez des particules sur une plaque en vibration, vous pouvez recréer les orbites planétaires du système solaire. Lorsque les ondes vibratoires qui s'échappent du centre de la plaque vers la périphérie rencontrent celles venant de direction opposée, il se forme une onde, au moment de la collision, que l'on pourrait dire: montée comme une épingle. Cela force les particules à s'accumuler et à créer des cercles concentriques. Ces cercles sont alors également espacés si des fréquences simples sont en action; toutefois, si, comme dans le système solaire, un spectre de fréquences est impliqué, les cercles seront inégalement espacés, en accord avec les pressions vibratoires.....

 

double-soleil--Systeme-solaire-Hyperdimensionnel-en-reson.jpg

 

  Ci-dessus: système solaire hyperdimensionnel en résonance (Hoagland). Les cercles concentriques ne sont pas écartés à la manière de l'écart des orbites planétaires, mais il montre à peu près ici comment les planètes "empruntent" leur route...

 

 ......Placez un objet sur ces cercles en vibration et il commencera à tourner autour du centre de la plaque, porté par le flux énergétique causé par les interactions vibratoires. Des objets plus lourds, placés n'importe où sur la plaque, seront attirés de ces cercles concentriques et formeront d'eux-mêmes des modèles ondulatoires autour d'eux qui attireront des objets dont la masse est plus légère que la leur. (ndlr : voici une intéressante explication de la gravitation!)

Dans notre système solaire, les ondes les plus puissantes sont émises à partir du centre, par le Soleil, puisque la masse même du Soleil représente 99% de la masse de matière du système solaire.

Ces ondes en provenance du Soleil ineragissent avec avec d'autres ondes cosmiques, formant ainsi une série d'ondes montées comme une épingle qui, en retour, forment des cercles concentriques ou champs vibratoires tournant autour du Soleil.

Les planètes sont les corps célestes les plus lourds. Elles sont donc captées par ces cercles et, par conséquent, tournent autour du Soleil. (ndlr: voici une intéressante explication du "motus", la cause du mouvement orbital planétaire)

Les planètes créent aussi, autour d'elles, des cercles ondulatoires de moindre amplitude qui attirent des corps plus légers qui s'attachent alors à leur orbite. La Lune orbitant autour de la Terre en est un exemple.

Ces  cercles d'ondes montées comme une épingle existent autour du Soleil de par la réalité intrinsèque des pressions vibratoires et elles n'ont pas besoin des planètes pour exister.

 

De toute façon elles existent et un corps planétaire se verrouille simplement sur elles; si une planète est éjectée de son orbite, elle ira éventuellement se verrouiller sur une autre onde, lorsque sa vélocité se réduira suffisamment pour lui permettre d'être capturée.                                   """"  Extrait de "Le grand secret, les Martiens ont-ils atterri ?"

 

 

 

 

 

 

 

Cette théorie est intéressante et la "résonnance" sonore dans l'Espace, -  où les sons, selon les physiciens, ne peuvent se propager, faute de support de propagation  -  , n'est pas interdite.

Si l'on admet que l'éther existe bel et bien, cette sorte de substance universelle sous pression dans laquelle tous les astres évolueraient, alors il est possible qu'une forme de sons peut imprimer un "écho" constructif et permanent que l'on appelle résonnance.

 

Reprenons:  pour qu'il y aît propagation longitudinale, vélocité constante de l'onde et répercussion aux "alentours", nous avons besoin d'une pression de fonds cosmologique constante.

Ces trois éléments constituent le domaine de définition de la création d'un son.

 

 double centre du système solaire

 

Ci-dessus, ce crop circle nous indique astucieusement la présence au milieu de cette structure sonore, non pas un seul centre, mais au moins deux...et peut-être même un troisième.

 

 La supériorité de cette image sur la précedente réside dans le fait que les crêtes et les creux de ces vagues sonores se propagent et surtout naissent à partir de 2 pôles opposés, extrêmement rapprochés. Il ne s'agit donc pas ci-dessus d'une résonnance entre 2 sons dont l'un viendrait du centre du Soleil, et qui se répercuterait sur une onde sonore venant du grand cosmos.

L'idée n'est pas de nier l'existence d'ondes sonores cosmiques, mais il est très vraisemblable que le Master Plan divin a prévu que le Soleil arrange lui-même ses...petites affaires !

 

 

 

 

 

  à suivre

 

 

 

 

 

 

 

Rappel/ Ci-dessous la séquence fractale des soleils-cliquez ici

Mechanics of the chords fractal order of succession also


Voyez sur cette image le plus petit soleil "jaune-orange": il s'agit donc d'un astre invisible, -son nom provisoire: Bolon, situé aux environs d'Alhena- invisible donc aux téléscopes optiques (qui ne scrutent que l'espace, et pas encore le temps). Cet astre - un trou noir, pour les physiciens- est immense, et sur son plan orbital équatorial TOURNE notre soleil (petit point rouge).

Donc l'axe des pôles magnétiques Nord et Sud du  Soleil devrait "capturer" une corde venant de Alhena et regarder vers elle; au lieu de cela, il regarde plus ou moins en direction de Zéphyr, vers un autre soleil invisible beaucoup plus grand - aux environs de Polaris.


A la vérité, il conviendrait d'abord de se faire une idée plus exacte de la structure, cad tout simplement la forme, du Soleil.

Perceptuellement, nous le voyons comme une sphère  -après avoir caché son intense activité par un ou des filtres, bien sûr. Mais il est beaucoup plus probable que cet astre soit


1 Une sphère de Dyson

2 Situé ailleurs qu'à l'endroit où on l'observe.

3 dimensionné en 4D et non en 3D

 

1   Le Soleil est une sphère de Dyson


        

sphere-de-Dyson---C-est-une-sphere-de-matiere--artificie.gif          


















.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe beaucoup de "sphères de Dyson", inventées par l'auteur du même nom.

En fait, il s'agit au départ de structures placées autour d'un système solaire ou d'une étoile pour en capter toute l'énergie. Par extension, l'on s'est aperçu que ces structures possèdent des "qualités sphériques" sans en être vraiment.

Pourquoi le Soleil serait-il une sphère de Dyson ? Voici ce que l'on observe de notre astre du jour dans l'infrarouge lointain

 

 

soleil-animation-apparent-debut-d-expulsion-de-plasma-astr.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Animation de début d'expulsion du plasma sur le Soleil  (anim astrosurf).

Ici, le Soleil ressemble encore à une sphère, mais il commence à se "tordre", à présenter des creux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

terre-creuse-sphere-de-Dyson-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre sphère théorique de Dyson, dans le genre " Donut "...qui nous amène à l'image ci-dessous.

 

 

 

 

 

soleil plasmoide tore equatorial de plasma vu de l'un de

 

Soleil : plasmoïde; tore équatorial de plasma à gauche sur la tranche, et à droite vu de l'un de ses pôles.

 

 

A suivre

 

 

 

 

Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 09:43

Bonjour à tous !



La mécanique des cordes cosmiques décrit l'ordre récurrent des astres noirs (trous noirs, pour les scientifiques) dans l'Univers.
Il est plus juste d'appeller chacun de ces objets: soleil central galactique ou intergalactique (pour les amas de galaxies); mais comme ils sont encore invisible à nos yeux,  nous continuerons à parler d'astres noirs.

Voici des explications, des photos et des images de synthèse réalisées pour démontrer la réalité d'un principe de tenségrité qui prédomine dans toute l'immensité du cosmos.

Ces soleils sont immenses, contrairement à l'avis des scientifiques du 20ième siècle, parce que ces derniers, dans leurs calculs, ont négligé l'influence des forces de répulsion véhiculées par les Cordes.

Note: la tenségrité est la recherche architecturale du meilleur rapport entre les forces de cohésion d'un système, pris isolément, et l'empilement des masses à l'intérieur de ce système, dans l'objectif de la stabilité et de la viabilité de ce système.

EXPLICATION PRELIMINAIRE

Nous voyons ci-dessus une corde sortant par l'équateur d'un astre noir gigantesque . Cette corde quitte l'équateur et repart, en épaisseur nettement moins importante, vers un autre astre noir plus petit.

A son tour, ce soleil plus "petit" fait entrer la corde par son pôle (nord), et en fait repartir une autre, beaucoup plus petite à partir de son propre équateur vers un autre soleil noir

Tout ce système est en rotation paradoxale dans tous les ordres de grandeur.

Voici, au niveau de la planète Terre, une fantastique image d'une corde cosmique, venant du Soleil, et entrant au niveau du pôle Nord, dans le champ magnétique terrestre: le phénomène des connexions des cordes aux astres est encore du domaine de l'étrange.

Quelle contemplation!

corde solaire A cartoon of a hot flow anomaly observed by T

Ci-dessus: mécanique des cordes: Corde gigantesque touchant la magnétosphère terrestre!

Vassilis Angelopoulos, de l'UCLA, dirigeant la mission THEMIS au début 2007, a été fou de joie de contempler un tel phénomène!    Il a dit: "Powerful substorms, giant magnetic ropes, explosions that stop the solar wind in its tracks: we have much more to learn about these things; I can't wait to see what comes next"

Comment localiser notre système solaire dans la mécanique des cordes, système dont le Soleil est représenté comme le plus petit cercle dans le dessin du haut de cette page ?

Patience, car c'est l'étoile polaire qui doit être relocalisée correctement, en premier lieu.

Le phénomène des lentilles gravitationnelles "offre" la perception d'amener l'image des étoiles brillantes qui se trouvent derrière, devant elles.
C'est ainsi que Polaris, l'Etoile Polaire, est beaucoup plus éloignée de notre système solaire qu'il n'y paraît, car elle se situe àl'arrière d'une lentille gravitationnelle, un astre invisible (trou noir), un soleil immense, situé entre nous et cette étoile.

Nous en reparlerons sur le développement d'une nouvelle théorie sur la Précession des Equinoxes.

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, 18 02 2010, j'ai le bonheur de vous confier une image d'artiste (studio Marceline Breways: click here, cliquez ici) représentant une vue spatiale de l'Ordre des Soleils Noirs (invisibles, mais bien réels) réalisée en simulation numérique.


les-soleils3.jpg


Ci-dessus: l'ordre des "central suns", soleils centraux des galaxies et d'amas de galaxies, et d'amas d'amas de galaxies (ordre récurrent infini) .
L'astre de gauche (de où proviennent les cordes au niveau de son équateur, vers les pôles nord des 2 autres) est en en réalité 8.280 000 fois plus grand que chacun des 2 astres moyens de droite.

 


Beaucoup de scientifiques diront que la mécanique des cordes cosmiques n'a pas de réalité, parce qu'ils ne les ont pas observées, et que très peu d'interaction avec leur environnement a été détectée; cependant, avant la mission THEMIS de la NASA, en 2007, ils n'avaient pas observé non plus les cordes magnétiques et leurs propres structures tubulaires (voir image plus haut) qui frappent occasionnellement la Terre. Parle-t-on de la même chose? C'est à vérifier.



Mais il es t certain que la nouvelle théorie des cordes interstellaires, dont l'une aboutit finalement à notre planète, proposera tôt ou tard une représentation unique de la nature d'une corde, entre la gravitation (qui est audépart répulsive) et les forces magnétiques.


Une correction sera effectuée: les cordes se superposent à l'équateur du grand astre et non à un pôle, comme nous semblons le constater.

 

 

 

 

 

 

 

 


Ci-dessous, des images nouvelles d'un aspect spectaculaire de cette théorie: 2 soleils invisibles (trous noirs) supermassifs de même grandeur s'approchent l'un de l'autre: ils ont chacun dans leur orbite proche un autre astre beaucoup plus petit, autour duquel tourne aussi des systèmes solaires...Les 2 orbites vont se rencontrer, ainsi que les 2 soleils centraux. Les systèmes soalires vont se mélanger ultérieurement...



Mechanics of the cosmic chords Awaiting the clash of wor


Vous pouvez observer que les 2 trous noirs supermassifs ont chacun un double vortex entrant par une corde dans leur pôle nord respectif. Ici , les 2 pôles nords sont en opposition, -et ce fait est une part de la dynamique des cordes cosmiques que nous étudierons plus tard.



Aujourd'hui, grâce au site d'Alterinfo (cliquez ici), très versé dans la théorie de l'Univers électrique, nous sommes amenés à parler de l'objet de Hoag

L'objet de Hoag est une "galaxie particulière"  appelée  NGC  1097 et découvert par Art Hoag en 1950, située dans la constellation du Serpent. Il fait 120 000 années - lumières de largeur.

Hoag-s-object.jpg


Ci-dessus, l'objet de Hoag en lumière visible: remarquez l'incroyable Soleil qui brille en son centre: il s'agit du premier centre visible d'un "trou noir"; sa taille est de l'ordre de 8 280 000 masses solaires...à la puissance 2   !



Ci-dessous, le même "objet", au-delà du spectre EM du visible, montre les cordes qui relient sa périphérie éqautoriale aux pôles de soleils noirs bien plus petits

 



C'est une fabuleuse perspective, un gros plan sur le phénomène cosmique récurrent de la mécanique des cordes

Dense-Plasma-Focus-Penumbra.jpg


Cette photo de l'objet de Hoag faîte avec une plaque sensible aux rayons X, révèle que les cordes sont photographiables avec la fréquence X électromagnétique.


Remarquez sur cette image le cercle intérieur nettement dessiné, avec à l'intérieur un vide, quasi aussi vide que l'espace qui entoure cet objet! Cela signifie que toute son incroyable quantité de masse se trouve entre sa périphérie (là où naissent les cordes, au second cercle intérieur) et le bord très éclairé de son centre; à l'intérieur semblent flotter en dégravitation d'autres corps singuliers...ne nous fions pas à leur apparence: leur taille dépasse notre entendement,  et leur nature, inconnue, semble stellaire également..

 

. Ces soleils noirs sont au nombre de 91, dans notre théorie, et non 56, comme l'indiquent les points ronds sur l'image.

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous l'image de la sortie d'un canon à plasma, lors d'expériences déjà réalisées dans les années 50 -dans la cadre des théories sur l'Univers électrique- . Et plus bas, le canon lui-même.

 

http://www.holoscience.com/news/img/focus_barrel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Remarquez que cette démonstration est obtenue par une décharge électrique entre 2 pôles (production de courants de Birkeland): l'un au centre de l'appareil et l'autre sur l'extérieur, comme dans la N-machine de Bruce de Palma 

 


 


http://www.holoscience.com/news/img/plasma_focus.jpg

 

  Cela signifie que la création de tels objets est reproductible sur Terre, et depuis longtemps déjà; de plus, l'argent que dépense l'état français pour Iter à Cadarrache est un sommet d'inutilité et d'intoxication politico-scientifique: les réactions de fusion sont déjà obtenues sur de tels appareils depuis bientôt 60 ans.

La théorie des courants électriques dans l'univers n'admet pas seulement la gravité comme seule responsable des grans effets universels

Allez sur Alterinfo.net

 

 

 

 

 

 

 

 
Voici la partie la plus "technique" de la mécanique des cordes cosmiques. Voici la succession ou l'ordre fractal des Soleils centraux des galaxies.


Mechanics-of-the-chords--fractal-order--of-succession-also-.jpg



Sequence fractale des "trous noirs" ou soleils centraux des galaxies. graphisme spatial par Marceline Breways, artiste


Notre Soleil est le tout petit point rouge en haut à droite de ce graphisme.


Quelques calculs sont nécessaires pour vous parler de cette succession d'une remarquable simplicité, dès que l'on s'est penché sur les calculs
"Regardez le plus grand Soleil sur cette image. Autour de lui, sur son plan de rotation, un seul soleil est représenté. En fait, il tourne avec 90 autres soleils de même dimension, qui ne sont pas représentés.

Autour de ce deuxième soleil, sur un plan de giration perpendiculaire, tourne un troisième soleil , de nouveau beaucoup plus petit,  avec 90 autres astres de même grandeur que l'on ne voit pas sur cette image.

Autour de ce troisième soleil, sur un plan de giration  de nouveau perpendiculaire, tourne un quatrième soleil...avec 90 autres astres de même grandeur, que l'on ne voit pas sur cette image, et cela se reproduit indéfiniment, pour arriver jusqu'à l'étoile qui éclaire notre planète...




 

 

   

galxie pixels bons courants de marée traversant notre gala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les courants de marée ou anciens courants d'étoiles, traversant notre Galaxie, du site futura-sciences, théorie de Carl Grillmair, astronome du Caltech.

Grillmair reste perplexe sur ses propres explications quant à l'origine de ces courants.

 

 

 

 

 

 

 





galaxie Carthwheel NASA


A droite sur cette photo, la galaxie de la Roue de Chariot (Cartwheel galaxy) dans la constellation du Sculpteur est un exemple intéressant de radiographie en X, combinée avec d'autres sources de rayonnement.

Nous avons ici une vue faciale des cordes, avec leur logique tenségritive sur laquelle nous revenons ci-dessous: la percolation universelle .


(Cette image combine des données de différents observatoires: Chandra pour les X/code violet, le satellite galaxy/evolution/explorer pour les Uv/code bleu, le téléscope spatial Hubble pour les visibles/code vert et le télescope spatial spitzer pour les infrarouges/code rouge. Les "codes" sont des couleurs artificielles choisies pour représenter les sources de rayonnements
Les photos NASA sont du domaine public.)


 

 

 

La percolation universelle 

 

Il est possible de désigner la dynamique des cordes comme étant une "percolation universelle".

 

Mettons-nous tout de suite au courant de l'une des dernières actualités spatiales: voici ce qu'on peut lire dans "Ca m'intéresse", revue francophone parue en ce mois d'avril 2010, et illustré par cette image de Saturne.

 

revue-ca-m-interesse-avril-2010-001-copie-1.jpg

 

Voici le court article, dont un détail porte à conséquence...

 

              """"  Le spectacle d'une double aurore polaire sur la grande planète gazeuse n'est observable que tous les 15 ans, soit à 2 reprises au cours de sa rotation complète autour du Soleil. Ce phénomène lumineux de ionisation, causé par des vents solaires de plus de 60 000 km/s, est bien connu sur Terre (les aurores boréales). Grâce aux images du télescope spatial Hubble depuis janvier, les astronomes ont pu comparer l'intensité du champ magnétique aux 2 pôles de Saturne: elle est plus puissante au Nord.   """"


                        Extrait de la revue "Ca m'intéresse", avril 2010

 

 

..... : " l'intensité du champ magnétique de la 6 ième planète est plus puissante au Nord de Saturne qu'au sud".

 

Nous savions déjà au départ que l'intensité de l'énergie éthérique venant des cordes est plus puissante en entrant par le Nord (magn.) de quelque astre que ce soit, qu'en sortant par le Sud. Donc la grandeur d'un champ magnétique local témoigne raisonnablement de la grandeur de la pression éthérique locale au Nord ou au Sud d'un astre, et globalement et à la base, de la différence de pression d'éther (ddp E) entre eux.

 

 

Un plongeur entouré d'un vrai procédé de percolation peut se promener à l'aise au fond des abysses.

Repartons maintenant vers la percolation de l'énergie éthérique, venant des cordes, à travers une planète  majestueuse : Saturne.

Pour découvrir de grandes vérités sur les astres, nous aurons besoin de télecopes ajustés avec des filtres à vibrations: les mires temporelles

 

 

 

 

livres-la-vie-des-maitres---------------------spalding_lvdm.jpgCi-dessous: extrait de "La vie des Maîtres" de Spalding aux Editions Robert Laffont 1972.

 

La mécanique des cordes, sur ce blog, est grandement inspirée des chapitres de ce livre traitant de cosmologie et même de cosmogonie, celle que je nomme souvent "la théorie indienne de l'ordre des soleils dans l'Univers"

 

Devant des explorateurs américains, en visite en 1895 en Inde et en chine pour trouver l'origine des religions, sont "projetées" - peut-être à l'intérieur d'une grotte- par des êtres sur-humains (Les fils du Halo, les Elohim),  des visions qui montrent à ces explorateurs l'origine du cosmos, des galaxies, du système solaire, des planètes, et même la migration de satellites comme la Lune.

 

 

Des références au Créateur sont faîtes par ces Immortels, 'à l'Esprit, à l'Ether (substance universelle, pure lumière blanche), etc.


Chander Sen (un Immortel) dit aux explorateurs:     page 303  de "La vie des maîtres" de Splading, aux editions Robert Laffont 1973.

 

             " Permettez-moi une courte digression. Vous voyez le soleil de notre univers briller dans toute son éblouissante splendeur. Tandis que l'horizon recule progressivement et découvre à nos yeux un jour nouveau, nous voyons naître une nouvelle époque, une nouvelle Pâque.

Ce que nous appelons notre univers et qui tourne autour de ce soleil n'est que l'un des 91 univers semblables et qui tournent autour du grand soleil central.

La masse de ce soleil est 91 000 fois plus grande que la masse combinée des 91 univers. Il est si colossal que chacun des 91 univers qui tournent autour de lui est aussi petit en comparaison de lui que les infimes particules d'un atome qui tourne autour de son soleil central que vous appelez noyau.

Notre univers met plus d 26 800 ans à parcourir une fois son orbite autour du gran soleil central. Il se meut en relation mathématique exacte avec une précession complète de l'Etolie Polaire. Ets-il possible de douter qu'un grand pouvoir divin et positif commande à tout cela ? Mais retournons à nos observations.

 

                Regardez de près: une image se forme et vous voyez le globe blanc du soleil. Une tâche rouge s'y forme. Regardez de plus près, et vous verrez qu'un minuscule éclat de pure lumière blanche a jailli de la tâche rouge. Ce n'est pas un rayon de lumière, c'est un point mouvant de lumière pure, une étincelle de vie, émise et incluse dans ce qui doît naître. Ce n'est pour vous qu'un infime point de lumière. Pourtant il est immense pour ceux qui peuvent le regarder de près. Il vous paraît étrange. D'ici peu vous disposerez d'un instrument qui servira d'auxiliaire à vos yeux pour voir toutes ces choses, et qui révèlera beaucoup d'autres merveilles à l'umanité.

 

                 Pendant des milliers d'âges, le grand soleil central a attiré vers lui les pulsations harmonieuses des émanations d'énergie obligées de se répandre ou d'exploser.

Observez qu'une grande masse nébuleuse et gazeuse s'est détachée du sleil par explosion. C'est l'image de la naissance de la planète Neptune, qui n'est encore qu'un grand ensemble de particules microscopiques ou atomes, éjecté avec puissance du soleil générateur.

Le point lumineux apparu avant l'explosion finale est un centre solaire qui possède à son tour le pouvoir d'attirer à lui les particules les plus infimes et d'en maintenir la cohésion en même temps que celle des particules plus grosses issues du soleil générateur.

 

                                                                                                            page 304 de "La Vie des maîtres" de Spalding

 

Fin de l'extrait

 

 


 

 

Ci-dessous: cette tablette mésopotamienne d'argile montre un vaisseau avec ses occupants, une "solgalaxie" c'est à dire une galaxie de soleils disposés autour d'un soleil plus gros (à droite du vaisseau), puis les Pléiades, en haut à droite.

L'on y voit un Humain-insecte au milieu et un dignitaire de type sumérien à gauche

La porte centrale est probablement un portail de téléportation vers le vaisseau, car les deux personnages semblent s'inviter mutuellement à y entrer.

 

 cordes-Sceau-mesopotamien-montrant-un-amphibien-Abgal-aupr.jpg

 

 

                                Lien vers l'origine de cette image

 

Autre document mésopotamien ci-dessous: on y voit un étrange personnage avec une sorte de "fusée" au bas de la tunique, et des étoiles en cercle soit brillantes, soit rondes (astres noirs ? astres cachés ?) . Ce Sumérien semble tenir une étoile ronde dans une fronde; son "chapeau" laisse penser qu'il s'agit d'un mage.

 


 

 

 

 

 

 


 

                        Pour illustrer l'existence des galaxies de soleils (solgalaxies) avec du matériel plus moderne, en voici quelques unes dans la Boucle du Cygne

 

    GALAXIE-SUPERNOVA-DU-cygne----------------------25laboucled.jpg

 

   Ci-dessus: La Boucle du Cygne....Cette supernova a allumé pour des années des galaxies de soleil, un peu partout autour d'elle.

On le voit nettement dans ces détails de l'image, agrandis ci-dessous

 

   

GALAXIE-SUPERNOVA-DU-cygne----------------------25-copie-2.jpg

GALAXIE SUPERNOVA DU cygne 25-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                           Cette photo, réalisée par la caméra WF/PCI de Hubble, montre ce qui reste de la gigantesque supernova, à 2600 années-lumières. La Boucle du Cygne fait  3° de large, soit 6 fois la pleine Lune. Née il y a environ 15 000 ans, l'onde de choc a été ralentie par le milieu interstellaire et se déplace aujourd'hui à la vitesse de 100 km/sec.


Cette image a été assemblée à partir d'images en 3 couleurs, correspondant chacune au rayonnement d'un type d'atomes. Le bleu correspond à de l'oxygène, le rouge  a du souffre et

le jaune a l'hydrogène, présente dans toute l'onde de choc.

 

 

 

 

 

Il est certainement opportun de parler de Paul Otto Hesse, et de sa théorie sur Alcyone, une étoile autour de laquelle notre Soleil tournerait pendant une durée de 24 000 ans, en même temps que 6 étoiles des Pléiades (et leur système planétaire).

Le plus curieux, c'est que Alcyone serait pour Otto Hesse entourée d'un anneau, dont la structure serait perpendiculaire à la trajectoire de notre Soleil. Donc celui-ci rencontrerait l'anneau tous les 12 000 ans, de part et d'autre de son orbite.alcyone--et-ses-cordes-jusqu-aux-pleiades-----cinturonfoton.jpg

La particularité de la rencontre entre notre Soleil et l'anneau d'Alcyone, c'est que sa traversée durerait 2 000 ans, et qu'elle saturerait l'espace interplanétaire d'un équilibre quantitatif d'électrons et de leurs antiparticules, les positrons...

 


 

Ci-contre, Alcyone au milieu des cordes qui le relie notamment à sept étoiles: 6 sont des Pléiades, le septième est notre Soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

constellation-des-pleiades-pleiadele.jpg

 

 

La constellation des Pleiades, les sept petites soeurs, située au point astronomique de l'équinoxe vernal, déjà citée dans les annales chinoises il y a 2350 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jean louis Tiberghien  / feyd harkonnen


Repost 0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 16:45

Nous parlons dans cet article de Jupiter et autres planètes, sur  antigravity.over-blog.com
pour la raison toute simple de faire partager des images et videos (si possible) absolument saisissantes, capturées par les sondes spatiales, principalement à leurs pôles Nord et Sud, pour les étranges manifestations que l'on y constate.

Voici une première image exceptionnelle non pas seulement parce qu'elle photographie l'un des pôles de Jupiter, mais parce qu'elle présente cette ouverture hexagonale  que l'on retrouve également sur Saturne, mais dans d'autres conditions.

Cette image est probablement issue de la vidéo que vous devez absolument télécharger d'ici


jupiter-Ultraviolet-picture-of-Jupiter-s-Polar-Stratosphere.jpg

Ci-dessus pôle (nord ou sud, non précisé pour l'instant) de Jupiter.
Cliquez sur le lien donné plus haut:: elle est absolument fantastique en animation; de plus, le nombre d'engins extra-terrestres qui vont et viennent sur la video TIF est impressionnante.

Les scientifiques raisonnables de votre entourage prétendront toujours que ce type d'ouverture est simplement dûe à l'incapacité des caméras de compléter leur angle de vision; c'est faux, puisque sur certaines vidéos, déjà publiées sur ce blog, une lumière aveuglante surgit des entrailles de la planète...

La NASA et l'ESA commencent à lâcher du lest en la matière, tellement le nombre de témoignages (visuels) est impressionnant . Par contre, ces agences se taisent; libre à vous de chercher et visionner les documents disponibles et de tirer les conclusions...ce que nous faisons toujours en ces pages.

Sur Saturne, il s'agit également de la présence étrange d'un hexagone, ce qui ne correspond absolument pas à l'explication scientifique d'un comportement de nuages de Saturne...Les nuages ne se déplacent pas en formant des angles de 60° pour le plaisir, en formant de plus une figure géométrique parfaite !

Saturne-Pole-Nord-Hexagone-infrarouge-image-Cassini.jpg

Ci-dessus: Saturne, pôle Nord, étrange hexagone cliquez ici pour visionner l'animation NASA


a suivre,
par Feyd Harkonnen

Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 17:54

 

IL est temps de revenir au sujet qui nous intéresse le plus: l'antigravitation.

En la matière,  les anneaux de neptune présentent une bien étrange particularité; mais voici ce qu'en dit la presse scientifique "officielle", sur le site     http://www.astrosurf.com/luxorion/sysol-neptune2.html:   "Les anneaux de Neptune sont fortement torsadés et noueux, probablement sous l'emprise de satellites gardiens (!) et de corps glacés plus petits qui perturbent leurs mouvements. "

Ce sont bien là deux explications hasardeuses pour un phénomène époustoufflant de régularité sur toute la trajectoire des torsades:  car voici quelques images trouvées parmi les photos de l'IRFU CEA, une foison de spots magnifiques sur l'Univers, pour vous donner une idée de cette merveille qui gagne à être connue: l'anneau Adams...
Visiblement donc, chaque tresse de l'anneau Adams est obligé d'occuper le même espace que ses "congénères"


 neptune_anneaux-torsades.jpg

Ci-dessus: anneau Adams, Neptune, vu "de champ.


Neptune-anneau-planetaire-Adams.jpg

Ci-dessous: l'anneau  scintillant Adams, autour de Neptune, vue latérale

Il est clair que ces "tresses" sont constituées de matière à gravitation polarisée différemment que celle de la planète Neptune  ( lire la "Vie des Maîtres" de Spalding, section cosmogonie)
Il existe neuf types de polarisation gravitationnelle dans notre système solaire.

Nous en avons déjà parlé à propos de l'expérience (à vous lecteurs de la refaire) sur une météorite, de préférence martienne, pour un résultat plus spectaculaire. Cliquez ici.


Neptune-anneaux-tresses.jpg

Le scintillement de l'anneau Adams n'est pas dû au hasard, il fait partie des critères de présence de l'antigravité, critères connus maintenant comme étant la brillance, l'invisibilité (à certains moments), la non-inertie, la lévitation, le déplacement instantané.

Voici un exemple supplémentaire concernant Neptune, la planète des origines de l'humanité, avec son soleil intérieur. La notion de soleil intérieur des planètes, que nous avons déjà abordée dans l'article sur la Terre creuse, est une des réalités les plus surprenantes.

Jules Verne avait parfaitement raison d'en parler dans son livre "Voyage au centre de la Terre". Il serait intéressant de faire un blog sur tout ce qu'a imaginé et anticipé cet auteur français.

Neptune-Trou-aux-poles-Neptune-Image-mosaique-du-pole-nord.jpg

Ci-dessus, Neptune, pôle Nord, photographié par Viking 2

Les pôles Sud et Nord de toutes les planètes peuvent  "s'ouvrir " jusqu'à laisser paraître une lumière aveuglante pour les caméras, ou simplement laisser à la place un trou noir béant, inexplicable sans l'aide de la physique de la perception.


D'autre informations sur ce lien, à propos du soleil intérieur des planètes, cliquez ici

 

Mais parlons encore d'anneaux torsadés; il arrive que pour Saturne, par exemple, les anneaux s'entremêlent, soit longtemps:

 

Saturn-s-rings-observed-with-the-Arecibo-radar-system-at-a-.gif

 

Saturne's rings observed with the Arecibo radar system at a wavelength of 12,6 cm  par P. Nicholson en 1999, from this site  You can see the shape of Saturn in the middle of this picture, and the curious intermingling of its rings.  

(Traduction : ici les anneaux de Saturne sont observés par le système radar d'Arecibo à la longueur d'onde de 12,6 cm par P Nicholson en 1999, de ce site. Devinez la forme de Saturne au milieu de l'image, et le curieux entremêlement de ses anneaux)

 

... soit momentanément: il n'y a pas d'explication physique actuelle pour expliquer le fait que les matériaux des anneaux gardent une distance identique vis-à-vis de la surface de la planète, et y reviennent quand ils ont été perturbés par le passage d'une lune gigantesque sur son plan orbital, comme sur la photo ci-dessous.

 

saturne-4-photos--a-quelques-heures-d-intervalle-perturbat.jpg

 

Ci-dessus: les anneaux de Saturne, 4 photos prises à quelques eures d'uintervalle; perturbation dans l'anneau F par le passage de Prométhée, satelllite naturel de 102 KMS de diamètre et Pandore, 84 KMS de diamètre; pris le 4 mai 2005 à une distance de 850 000 KMS dans le visible: de ce site

 

Saturne-le-satellite-Pan-cree-son-espace-dans-les-anneaux-.jpg


Ci-dessus: le satellite naturel Pan crée son espace dans les anneaux et projette son ombre; image prise par Cassini en lumière visible, le 27 juillet 2009, et l'étrange traînée qui poursuit cette lune de Saturne.


Autres sujets d'étonnement permanent lorsque l'on comtemple ces fantastiques images: la présence des satellites naturels de ces planètes au milieu des anneaux ne servent ni les lunes, ni le matériau des anneaux; tout ce petit monde reste à distance pour retrouver sans cesse sa place. Chose encore plus étrange: les matériaux plus légers des anneaux ne semblent pas projetés par le passage (ici, de Pan), mais s'écartent devant lui, ou s'étirent en longueur derrière lui, comme une gigantesque traînée...

 

saturne-temperatures-en-fausses-couleurs-rouge-100--K-vert.jpg


Ci-dessus: Saturne; températures en fausses couleurs: le rouge à 110 degrés Kelvin, le vert à 90 et le bleu à 73° K. Pour mémoire, les degrés Kelvin ont la même valeur que les degrés Celsius, en remontant à partir du zéro absolu  (-273° C).

 

Les physiciens disent: "un anneau très ténu a été associé à l'orbite d'Atlas; ça veut tout dire..et ne rien expliquer !!     

L'on peut deviner l'existence de l'anneau ténu S/2004 1 R; il a été repéré sur l'orbite d'Atlas, un des satellites de Saturne, entre les bords des anneaux A et F. Il serait situé à 138 000 KMS du centre de Saturne  et ferait 300 kms de large (souligné en rouge ci-dessous) ; plus d'explications ici, et autre photo reproduite ci-dessous

 

PIA06113

 

 

 

Note: la jolie Encelade est visible en bas de cette photo NASA.

 



article mis à jour le 03 du 04 en 2010

Feyd Harkonnen






Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 15:28

Cette grotte artificielle, située dans la Latomie du Paradis, possède des propriétés acoustiques remarquables. Une claque sur un livre est réfléchie comme un coup de canon. D'après la légende, le tyran Denys de Syracuse (405-367av J.C.) venait secrètement écouter à l'entrée de cette grotte les conversations prononcées à voix basse par les prisonniers qu'il y avait fait enfermer

L'oreille de Denys Syracuse

Ci-dessus: "l'Oreille de Denys", Syracuse, Sicile. 7000  prisonniers Grecs y périrent de faim et de soif. Photo du lien Wikipedia clicquez ici

L'on peut se demander qu'est-ce qui apporte un si grand effet d'amplification du son, dans la disposition ou les matériaux de cette grotte taillée; d'autant qu'après l'ère de Denys, le plafond de la grotte s'est effondré...et malgré tout, l'acoustique y est restée fantastique.

Ce blog aimerait publier vos photos sur l'intérieur de cette caverne, vos connaissances sur la structure de la roche, et surtout votre avis sur la question; les phénomènes acoustiques sont au coeur de l'avancée technologique sur l'antigravité; écrivez à soliris@hotmail.com ou polisis@hotmail.com.

Est-ce que la petite ouverture sur le haut de la montagne y est pour quelque chose ?


Ear-of-Dionysus4.jpg


Cette suite d' images est tirée de ce site




abantinous65.jpg


Y avait-il autrefois une statue monumentale à cet endroit, pour signifier quelque chose ? Peut-être le saura-t-on un jour !  Photo Abantinous 65



Ear-of-Dionysus-top-front.jpg


Peu de gens me répondent: je dois trouver moi-même les détails...Mais c'est un pari intéressant


EAR-OF-DIONYSOS.jpg


Sensationnelle image révélant une courbure en forme de pavillon d'oreille , de ce blog


De ce même blog, cette photo qui donne une idée de la hauteur incroyable de l'intérieur de la Dionysus caveear-of.jpg


Bon voyage dans les Latomies, en pleine ville de Syracuse: d'autres grottes sont à visiter (Latomie des Cordiers, Latomie des Capucins; il y en a douze, résultat d'anciennes carrières de pierre tendre) , qui ont paraît-il servi à enfermer des prisonniers Carthaginois après la bataille de  Himara en -480 et des Athéniens après leur défaite en -413 par le redoutable tyran Denys.

 

Feyd Harkonnen, qui attend de votre part des explications...soniques au-dessus du savoir scientifique du 20ième siècle, qui ne considère les sons que comme une simple "perturbation d'un milieu ambiant"...

 

 

Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 23:06

La Nasa a lancé 5 satellites dans l'espace en février 2007 dans le cadre de la campagne Themis , et elle dévoile les premiers résultats de ses recherches en ce qui concerne le phénomène des aurores polaires


nasa-reconnexion-magnetique-286x300.jpg

Ci-dessus: simulation labo de ce que Themis a découvert: une connexion venant du Soleil, qui touche le champ magnétique terrestre, et qui crée autour de la Terre, en passant par ses pôles, une forme de U immense. Quand les U se forment, il y a sur Terre de gigantesques décharges d'énergie.

Le décalage entre téorie et découverte astronomique sez manifeste pleinement dans le récent communiqué de la Nasa: Nasa Spacecraft make New Discoveries about Northern Lights

Ce rapport traite des observations récentes des satellites THEMIS sur les cordes magnétiques géantes qui relient la Terre à la haute atmosphère du Soleil, ainsi que des explosions aux abords du champ magnétique terrestre.
Décrivant la rencontre de THEMIS (batterie de 5 satellites disposés pour observer la Terrre) avec une corde magnétique, le chercheur de la Nasa, David Sibeck déclare:  "Elle est  très large, à peu près aussi vaste que la Terre, et est située à environ 40 000 miles (64360 kms) au-dessus de la surface terrestre dans la région appellée magnétosphère. "
Les chercheurs ont observé que la fameuse corde se forme et se défait en juste quelques minutes, fournissant un bref mais important canal pour l'énergie du vent solaire. D'autres cordes se succèdent rapidement: " Elles semblent se produire sans discontinuer", a dit David Sibeck.


corde-solaire-A-cartoon-of-a-hot-flow-anomaly-observed-by-T.gif

Ci-dessus, fantastique image d'une corde solaire gigantesque frappant le champ magnétique terrestre.


Allez pour le plaisir sur le site américain de où est tirée cette image



corde-solaire-2-A-cartoon-of-a-hot-flow-anomaly-observed-by.gif

Ci-dessus:  Themis hot flow anomaly and , on the right, a computer simulation of the explosion  Credit N Omidi

Feyd Harkonnen









Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Feyd Harkonnen
  • Le blog de Feyd Harkonnen
  • : Le blog de ceux qui veulent s'éveiller par un retour dans la 4ième dimension
  • Contact

Profil

  • Feyd Harkonnen
  • Soliris, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation
  • Soliris, passionné par les arcanes de la perception, la connaissance du point d'assemblage, les mondes de l'intérieur de la Terre et l'astronavigation

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog feydharkonnen" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >  <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>

Recherche

Pages

Catégories

Liens